Passage à une vitesse supérieure pour l’Albatros

Une bonne équipe: Anne, de dos, vérifie le calfatage, Gilles à l’étrave met sa signature.

oui, Claude, il y a environ 100m à calfater !

Le pont avance, les trous ronds attendent les tampons, et les trous carrés attendent les jambettes. Bernard, lui, se concentre sur un bordé mal en point, il manie avec maestria la Fein, et y ajoute un effet d’ombre et lumière.

Sylvie s’éclate avec le maillet made by Gilles.

et Lydie se la joue, avec ses gants noirs à la Rita Hayworth dans « Gilda »et chantonne « put the blame on me » (traduction libre: si je me trompe, je prend mes responsabilités)

Dehors, une catalane de Bouzigues avec son capian en sabot, qui a bien vécu, attend, impassible, sa couche d’antifouling.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.