Le jour baisse , mais pas le moral.

Raan, des âges farouches est arrivé jusqu’à nous:

y a du boulot: les futures jambettes d’Anne:

le vidage continue, 2ème benne:

elle porte sa croix:

le mât du loud est traité en douceur par le Ct »Cousteau »:

et le loud poncé encore plus en douceur:

il cache la chorale qui répète par tous les temps avec tempo:

et Lionel en est ravi:

quel travail sur l’Albatros ? peinture et pont allure TGV:

pas de foire d’empoigne, juste un travail d’équipe!

Nina, stagiaire venue de l’Enfer ( des Chantiers ):

la main et l’outil:

Enedis taille les arbres qui gênent les câbles:

et dessous, sans peur et sans reproche, on ne s’arrête pas:

mais le burn out guette …

photos de Leo, Micheline et Marie o

Les Travaux et les Jours

En novembre, il fait encore beau, les anonymes s’activent;

ça commence par une belle courbe:

le futur aiguillot:

travail de longue haleine:

extérieur jour: travail souterrain des racines de l’arbre:

transport sans empreinte carbone:

portier intérieur:

bouchées doubles au calfatage:

notre charpentière est cocoonée:

le safran a sa part d’attention:

la couleur sera italienne:

invisible mais essentiel:

tout finit en chanson!

photos de Nelly et marie o

Le Patrimoine tous azimuts

On a scanné et numérisé 73 photos de bateaux boeufs du début du siècle, et même des chalutiers à vapeur…et autres, noir et blanc, autour de Sète, que vous pourrez voir sur le site à la rubrique « Collections » .

La paella du 5 novembre a eu du succès.

L’Albatros a ses jambettes, son début de pont et de pavois.

Le bardage des étais.

Le Loud son galbord et ribord à tribord,

reste babord,

et son sourire carnassier au rayon de lumière.

Et la catalane « Eole » descend doucement vers l’étang pour rejoindre Bouzigues.

Passage à une vitesse supérieure pour l’Albatros

Une bonne équipe: Anne, de dos, vérifie le calfatage, Gilles à l’étrave met sa signature.

oui, Claude, il y a environ 100m à calfater !

Le pont avance, les trous ronds attendent les tampons, et les trous carrés attendent les jambettes. Bernard, lui, se concentre sur un bordé mal en point, il manie avec maestria la Fein, et y ajoute un effet d’ombre et lumière.

Sylvie s’éclate avec le maillet made by Gilles.

et Lydie se la joue, avec ses gants noirs à la Rita Hayworth dans « Gilda »et chantonne « put the blame on me » (traduction libre: si je me trompe, je prend mes responsabilités)

Dehors, une catalane de Bouzigues avec son capian en sabot, qui a bien vécu, attend, impassible, sa couche d’antifouling.

Reportage sur un arrivage, du colmatage et du calfatage

Catfarm c’est des jeunes de tous pays venus de l’autre rivage, de Poussan, avec Antoine. De futurs équipages, venus pour la plage, le paysage, un stage, un jumelage, plein de langages, du brassage, de passage…

et puis bon présage, pas l’apanage des têtes blanches, enfin du jeune âge, ici pas de bizutage, aucun blocage, mais ce n’est pas du bricolage, et ils ont du coeur à l’ouvrage !

et le bardage ? pas de replâtrage ni de camouflage, ni de toilettage, du ferraillage, du déclouage, de l’élagage, du maillage, une sorte de sarcophage !

et pour les futurs voyages de l’Albatros, du sciage, du rabotage avant ponçage, et pas de chronométrage ! et le « voilage » mythique de la mystic

De l’octogone à l’hexadécagone, passage de 8 à 16 faces et faire un mât rond pour le Loud !

Pour le nouveau Denis, le dérouillage des bers ! ?

Ah le calfatage, pas de simple calfeutrage, pas d’écrabouillage du chanvre, pas d’effilochage du coton, de la belle ouvrage !

c’était Radio Babillage, vagabondage au chantier.

Avancement des barques

Les équipes s’étoffent qui permettront de passer à la vitesse supérieure. La transmission continue auprès d’une école primaire de Montpellier, le repas aussi s’étoffe !

ça s’active sur l’albatros

Création de tampons pour boucher les emplacements des vis sur le pont

Quant au loud, belle pièce arrière d’Isabelle

Belle aide de Marco

de Clément pour ne citer que les nouveaux.

belle aide du pédagogue en chef

on accueille le plus jeune adhérent, très motivé

et toujours des spécialités, ici la méchouia de Yosra

et une devinette en guise de dessert, ques’aco ?

Transmission au chantier

L’Albatros doit avancer, concentration.

Aurélie et Catherine mettent la main à la pâte.

Transmission pour le Loud avec Michel 2

et Marc, aperçu à l’arrière plan telle la souris de Gotlib…s’attellent aux gabarits.

et Jean-Paul rabote le mât du Loud, ce n’est qu’un début !

Ils remontent le moteur de Chrisylvanat,

observé de près par Jean-Wulf.

joué à quatre mains, Bravo les artistes !

et Micheline nous joint une photo de ses amis irlandais venus l’aider à peindre l’intérieur de l’Albatros

Le repas bien mérité,

suivi de l’after, car nos « héros » ne sont jamais fatigués !

Journée rare… mais bientôt on pourra dire qu’ici « comme d’hab. » les mecs s’y mettent aussi !

Odyssée Singulière

Ce jeudi 4 octobre, il fait très beau. Aïcha et ses collègues du Lycée de la Mer emmènent 120 élèves toucher à la pratique après la théorie. Il y a là toutes sortes de bateaux en bois, mais pas que : jonques, barquettes , catalanes, ‘corsaire’, catamaran, yole… voiles latines, mais pas que … et les moteurs intéressent aussi les futurs électrotechniciens.

On sort de l’étang, on va vers la haute mer !

David se mesure à Goliath

Aïcha et nos barques

Les élèves mettent la main à la pâte

Ils s’essaient au pilotage …

Une petite yole passe

à la poursuite d’un corsaire bien nommé « l’Ange Gardien » de Michel en Agde

et la jonque hautaine en haute mer

fait rêver le moussaillon !

Les futurs marins ont pu entrevoir un peu de la vie de leurs ancêtres en navigant sur ces vieux gréements, et gageons que leur ressenti s’en est enrichi.
À renouveler !

Accueil des nouveaux bénévoles et formation d’équipes de travail

Suite aux Journées du Patrimoine, renouveau de l’intérêt porté concrètement. Ils prennent la température en assistant à la remise à l’eau de « Grâce de Dieu ».

Aurélie, Brigitte, Fabienne, Julie, Claude, Hervé, Jean-Paul, Michel… Bienvenue !

33 présents aujourd’hui pour former des équipes et trouver sa place.

La place des femmes est bien dans l’air du temps (humour) !

Le groupe du Loud

l' »expert » transmet au « novice » devant la maquette

La référente pour l’arcasse, pièce délicate

Le groupe de l’Albatros n’est pas en reste: la charpentière les laisse admiratifs!

car elle leur pose la 1ère colle: lesquelles sont les jambes, lesquelles sont les jambettes ?

Voilà un début encourageant !

Sans oublier le 3ème groupe du bardage de l’atelier, car sous le toit remis à neuf, il y a fort à faire.
Les images suivront.

Journées du Patrimoine Maritime à la Plagette de Sète

Accueil

200 visiteurs samedi, plus de 300 dimanche très intéressés par les visites en petits groupes menées par des adhérents impliqués et intéressants et… fatigués de leur journée de 10 à 18 h dimanche ont oeuvré pour le Patrimoine : Nelly, Bernard, François, Gérard, Jacques, Philippe, Yvon et samedi Gilles …

Très grand merci à tous, en particulier aux GO, aux « petites mains »et au « public ». Le patrimoine maritime méditerranéen français est bien vivant et notre chantier en est, soyons modestes, un des plus beaux fleurons !