Techniques de pêche aux Iles Kerkennah, mugelières et cherfias

Le poète tunisien Moncef Ghachem, invité aux Voix Vives de Méditerranée, est un fils et petit fils de pêcheur. Dans son recueil ‘les Mugelières’, les décrit ainsi  : « certaines barques étaient munies de ‘sautades’ (damassa), filets tramails suspendus à des roseaux posés horizontalement sur la face des eaux, ces sautades encerclent les mulets qui s’agitent et sautillent par myriades dans les grillages… »

*muge ou mulet sauteur

ici, la mer étant peu profonde, les piquets sont plantés dans le sable : vue généralep1010677b.jpgpliage du filetp1010850b.jpgfilets à terre avec piquetsp1020065b.jpgpiquets en canissesp1010773b.jpgmur-barrage de filetsp1010775b.jpgcapéchade pour piéger les mugesp1010680b.jpgvue de prèsp1020120b.jpgau Musée Maritime de Carthagep1020833b.jpg

p1020834b.jpgcomme les îles sont couvertes de palmiers, les piquets sont doublés par une ligne de palmes (DJERID) plantées, car les muges aiment l’ombre, et ils filent le long des murs de palmes, les « CHERFIAS »

vue généralep1010683b.jpg

p1020121b.jpg

p1010778b.jpget les bateaux s’approchentp1010862b.jpgplus prèsp1020119b.jpgplus près p1020122b.jpgplus près p1010766b.jpgpalmes prêtes à être embarquéesp1020032b.jpget prêtes à être plantées p1010762b.jpgune pêche artisanale, mais pour combien de temps encore ?

Un grand merci à Moncef, rencontré sur notre barquette qui avec Voile Latine de Sète avait participé au Festival de poésie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *