Association Voile Latine en danger !

Il est temps aujourd’hui de border les voiles, de hisser les couleurs et de se préparer à une navigation difficile.

Lundi 15 Octobre, au cours du Conseil Municipal, a été voté par la majorité municipale une délibération ayant un impact direct sur l’avenir de notre association.

Si le principe du transfert de la gestion de l’État à la ville de la zone maritime de la Plagette nous semble cohérent et ne lève aucune question de notre part, la volonté de la municipalité de lier la rénovation du chantier à l’implantation d’un regroupement associatif nous inquiète grandement et porte un préjudice évident à notre avenir.

Ces inquiétudes sont amplement renforcées par le fait qu’à aucun moment Voile latine n’est citée dans la délibération et au-delà la reconnaissance d’un travail au service du Patrimoine Maritime.

Les relations entre mouvement associatif et institution sont incontestablement complexes et mouvantes. Nos relations avec la ville de Sète n’échappent pas à cette réalité et ce depuis 1998, avec des mers calmes succédant à des mers agitées.

C’est pourquoi dès l’élection en Février 2017 du nouveau Conseil d’Administration nous avons sollicité un rendez-vous avec M. Jean Marie Taillade, Adjoint au Maire Délégué à la Vie associative afin d’indiquer que nous souhaitions que la Ville de Sète soit notre partenaire privilégié dans la vie de notre association, mais que nous ambitionnons également d’être considéré comme le partenaire historique, compétent, et légitime pour le Chantier de la Plagette.

Le 23 Octobre 2017, nous adressions à nouveau un courrier en ce sens à M. le Maire, qui a donné suite quelques mois plus tard en février 2018 à un rdv au cours duquel M. le Maire n’a absolument rien dit sur ses intentions concernant le chantier si ce n’est « nous vous tiendrons informé ».

Suite à cette rencontre déroutante, Le 07 Février 2018, nous avons sollicité auprès du Préfet une autorisation d’occupation temporaire de l’aire du domaine maritime sur laquelle est implanté le Chantier Naval de la Plagette, chantier dont nous sommes propriétaires.

Le 5 juin au cours de la visite du chantier de La Plagette du Sous-Préfet Philippe Nuccio, les élus de la Ville sans aucune pré-information, concertation avec notre association ont remis au représentant de l’État un plan de rénovation du chantier et les statuts d’une nouvelle association gestionnaire du chantier.

Ce dernier épisode a trouvé son épilogue dans la délibération municipale du 15 octobre 2018.

Nous étions 35 adhérents issus du Conseil d’Administration élargi présents durant le débat, debout et silencieux dans le respect des règles démocratiques. Notre présence remarquée a indiqué clairement notre indignation, notre colère, nos craintes.

Lors de la séance de vote, le Maire, rapporteur du projet auprès du Conseil Municipal, a soigneusement évité de mentionner VLSBT et encore moins de préciser quelle serait sa place dans le futur projet municipal.

Nous ne pouvons que nous interroger et nous inquiéter de cette mise à l’écart et de l’absence de reconnaissance du travail patrimonial exécuté par l’association depuis 2002 sur le chantier. Cette action de sauvegarde entreprise depuis plus de 15 ans dans une indifférence assez marquée de la municipalité lui permet aujourd’hui de se préoccuper de ce site qui n’existerait plus à ce jour sans cet engagement associatif.

En conséquence nous vous invitons à réfléchir à toutes les actions de nature à sensibiliser et à infléchir la position municipale. Nous organiserons dans les semaines qui viennent une réunion de l’ensemble des adhérents sur cette question.

Pour l’heure, continuons tous ensemble fermement dans notre démarche de sauvegarde de ce chantier au service du Patrimoine naviguant et à la transmission des gestes, des langages usuels et des savoirs de nos anciens aux générations futures.

Faites connaître nos actions à travers le blog, sensibilisez vos familles, vos amis, vos relations sur le devenir du chantier de la Plagette et sur la position incohérente de la municipalité. Et surtout continuez à venir régulièrement au chantier.

Nous savons pouvoir compter sur votre engagement, sur votre volonté de défendre une certaine idée de ce dernier chantier naval traditionnel de Méditerranée.

Pour le Conseil d’Administration

Philippe Carabasse

Président

2 réflexions au sujet de « Association Voile Latine en danger ! »

  1. Bonjour, je ne suis jamais passé sur votre chantier mais les photos me donnent très envie. Moi-même charpentier de marine, je vous soutient et je propose de prêter main forte en cas de besoin, tenez bon, et tenez nous au courant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.