Juin 2020 : ça reprend

JUIN au chantier, reprise des activités

Ça commence par l’Aubane, François soulève la barque pour passer la résine avec Gérard

Antoine bichonne le sien

Gilles fait de la formation sur sa yole : Nelly y met tout son « coeur » !

Bernard refait un taquet sur Boréal

Léo est en stage sur le Loud avec Jacques

« on » refait les amadiers de la nacelle : « Attends moi… j’arrive »

Isabelle est à poste tandis que Roger arrose son permis bateau tout frais !

il part confiant sur la « Bèla latina » relookée, rattraper la yole au loin

Yvon et René Ottari « recadrent » le moteur de l’Hébé à quai

et la Damienne est à vendre : espérons qu’elle restera par là.

le repas est égal à lui même !

Hommage au personnel médical, d’après Brassens

En 2011, c’était l’année Brassens et nous lancions son « Sauve qui peut » restauré en partie au chantier…

En 2020, deux adhérents ont mis de nouvelles paroles sur « C’était un petit cheval blanc » en hommage aux soignants qui eux ne se confinent pas

A l’hôpital dans ce mauvais temps,
Qu’ il avait donc du courage;
Tout ce corps médical en blanc,
Nous derrière, nous derrière,
C’est un corps médical en blanc,
Nous derrière et lui devant.

Tous les jours dans ce confinement,
Il se bat avec courage;
C’est toute une armée en blanc,
Nous derrière, nous derrière,
C’est toute une armée en blanc,
Nous derrière et elle devant.

Pour sauver tous ces pauvres gens,
Avec leur Foi ils s’engagent;
Ils ne comptent même pas leur temps,
Nous derrière, nous derrière,
Ils ne comptent même pas leur temps,
Nous derrière et eux devant.

Aux balcons, ces remerciements,
Vous sont adressés en hommage;
A vingt heures quotidiennement,
Nous derrière, nous derrière,
A vingt heures quotidiennement,
Nous derrière et vous devant.

Alors , Monsieur le Président,
Vous et tous vos Sages;
Donnez leur des masques et des gants,
Nous derrière, vous derrière,
Donnez leur des masques et des gants,
Vous derrière et eux devant.

et « Gare au Gorille… » ce n’est plus un petit cheval blanc ! !

Paroles de Corinne et Eric, Denis pour l’interprétation !

Grand merci !

Albatros, barrotins, queues d’aronde et élongis

Ça c’est du sérieux, de la précision, sous la houlette d’Anne, François, Paul, Roger, Gilles, Benoit et Bernard prennent du galon.

Ajustage, découpage sur la scie à ruban et rabotage…

Serre bauquière en souffrance

avant et après, refaite.

Compas à brocheter pour cueillir le brochetage d’un bordé sur un gabarit.

Bordés à refaire marqués d’une croix blanche, il y a encore du pain sur la planche !

et les « élongis », ques aco ? alors, étant donné que l’hiloire est le carré qui borde un trou, perpendiculairement aux barrotins, bois dans la largeur, il y a dans la longueur : les …élongis, CQFD ! voir ci dessous, élémentaire, mon cher…

Le Loud prend sa place parmi d’autres

Février 2020

Un ancien Sfaxien retrouve sa jeunesse devant le bateau tunisien.

Ça mesure

Ça ponce

et dans l’ombre, en dessous, ça calcule.

pour le futur plan de formes 3D !

surtout, ne pas effacer les petits chiffres !

il y en a partout, regardez bien !

le fil à plombs

et Guy noircit, déjà 24 pages, et 8 jours de boulot !

Tandis qu’au soleil c’est plus facile ! le plat bord de la nacelle n’a qu’à bien se tenir !

et dedans, du neuf dans le vieux, l’Albatros déploie ses beaux barrots !

Les mains dans le « plastifié »

Fin novembre il a beaucoup plu, mais en décembre l’eau va redescendre

l’eau s’est retirée mais certains restent à quai, ta(n)kés !

tandis que d’autres s’attaquent au plastique qui doit disparaître.
En d’autres temps, le plastifié a aidé les pêcheurs, mais la « déconstruction » est de notre temps.

la laborantine a porté l’eau polluée dans l’endroit adéquat

à suivre…

Photos d’Inke et Nelly

Halloween au Chantier

Jour des Morts, Chantier vivant, nous aussi on décore de toiles d’araignées

mais on transmet aux vivants

tandis que Lydia prépare les poissons pour…

On prépare avec joie l’arrivée des bouzigots et leur charpentier : M. Buonomo, Roland, Bruno, Franki, Christian, Pierre et son fils, venus equarrir des poutres pour faire des rames etc…

ce n’est qu’un au revoir, mes cousins, à bientôt, l’étang n’est pas si grand !

Travaux de fourmis des Anciens et Nouveaux

Ce jeudi 17 octobre Dominique, Lydie et Michel se mettent dans le bain : sur l’Albatros, nouvelle préceinte et teume (ou guirlande).

Bernard fait son 1er gabarit de tête d’allonge : pas si facile quand il faut le passer derrière la serre bauquière (?)

Jacques et Dominique font une deuxième allonge

Michel est au barrotage.

Dehors Roger sous le poids des rails s’apprête à sa leçon de calfatage par Joël.

Gilles quant à lui (s’en) tamponne c’est à dire couvre ses vis de petits tampons de bois, sur sa yole.

et la Damienne a retrouvé des gréements neufs grâce à des bienfaiteurs anonymes !

1000 excuses pour la piètre qualité des photos.