Chant(i)er sous la pluie

Des gilets jaunes au chantier ?

arrivée d’un OVNI en bois ?

non ! des schtroumps jaunes

Des repas gastronomiques *** le 7/11

Puis **** le 21/11

avant et après la pluie : oh lydie !

le « Goncourt » des charpentiers est là !

Peut on aller où on veut dans l’étang ? NON

Gilles et Roger, qu’en pensent ils ?

attaque au calfatage

Tarzan est adhérent !

Joël et Gilles rivalisent d’aide : ils changent les anodes.

Lydie lit dans le marc de café

sac de noeuds !

il cache ses poignets tailladés !

origine de la fuite ?

Jacques épie…sûr !

l’équipe des forestiers s’acharnent

Eric écoute avec respect : il attend son tour pour s’asseoir.

Bernard se prend pour Charlot dans les « Temps Modernes »

Nelly et Lydie fuient, Yvon s’en lave les mains

Joël sert l’apéro sans les verres, c’est plus écolo

Sabine et Nelly se moquent

quelle moque ? rit, (on n’est pas loin de chez Bobby Lapointe)

on rit, mais l’Albatros avance : récompense à celle ou celui qui nommera les pièces

le vent est puissant, pendant ce temps 2 Sisyphes repoussent les algues, les ramènent, recommencent … Eternel retour !

Photos de Corinne et Marie-O

Les copains de Bonança

Il est un beau coin d’étang où le mot solidarité n’est pas un vain mot, à Bonança on mouille plus que la chemise. Nous attendons ici à Sète le Loud pour lui refaire une beauté, et les cousins l’ont mis à flot pour qu’il commence son voyage.

voici les 3 mousquetaires, merci à vous encore une fois. Venez nous voir, notre table a des étoiles dans les yeux ! ! !

Sur la photo : Robert Cichy, Fernand Barba et Michel Salaun qui ont participé le vendredi 25 octobre à cette remise à l’eau, mais il y avait aussi Christian Petit, Philippe Marchand, Alain Klein et Gérard Sabbe. Une belle équipe !

Encore merci à tous.

Halloween au Chantier

Jour des Morts, Chantier vivant, nous aussi on décore de toiles d’araignées

mais on transmet aux vivants

tandis que Lydia prépare les poissons pour…

On prépare avec joie l’arrivée des bouzigots et leur charpentier : M. Buonomo, Roland, Bruno, Franki, Christian, Pierre et son fils, venus equarrir des poutres pour faire des rames etc…

ce n’est qu’un au revoir, mes cousins, à bientôt, l’étang n’est pas si grand !

Travaux de fourmis des Anciens et Nouveaux

Ce jeudi 17 octobre Dominique, Lydie et Michel se mettent dans le bain : sur l’Albatros, nouvelle préceinte et teume (ou guirlande).

Bernard fait son 1er gabarit de tête d’allonge : pas si facile quand il faut le passer derrière la serre bauquière (?)

Jacques et Dominique font une deuxième allonge

Michel est au barrotage.

Dehors Roger sous le poids des rails s’apprête à sa leçon de calfatage par Joël.

Gilles quant à lui (s’en) tamponne c’est à dire couvre ses vis de petits tampons de bois, sur sa yole.

et la Damienne a retrouvé des gréements neufs grâce à des bienfaiteurs anonymes !

1000 excuses pour la piètre qualité des photos.

Vire vire de la Saint Louis

À l’initiative des « Amis du Musée de la Mer » la deuxième édition du vire vire de la Saint Louis à réuni cette année 3 associations : les Voiles latines de Sète, de Bouzigues et les Gréements de Frontignan.

Malgré l’absence de vent, le spectacle était au rendez-vous, on pouvait depuis le môle admirer nacelles, barquettes et catalanes sous voiles, derniers témoins d’un patrimoine maritime à préserver.

Photos de Pierre, Joël et Micheline.

Un Piaf à voile latine

Marius, un jeune étudiant en architecture est venu faire son stage d’entreprise au chantier de la Plagette. Encadré par les bénévoles de l’association il a pu participer à la vie du chantier tout en enrichissant sa culture maritime.

Mise en forme définitive et finition d’une dérive en contreplaqué

et du safran

Fabrication et pose du pied de mât.

Le canot latin est prêt à voguer sur l’étang

Il nous manquait une embarcation légère pouvant être mise à l’eau aisément à bras d’homme depuis la berge; c’est chose faite. La coque d’un vieux dériveur quadragénaire et en piteux état traînait dans le hangar. Elle a été rénovée et transformée en joli canot latin moyennant quelques jours de sueur de quatre de nos adhérents : Karim, Jacques, Antoine et François qui ont baptisé ce nouveau bateau : le Piaf, car il piaffe d’impatience de galoper au portant sur les vaguelette de l’étang !
Sa mise à l’eau sera arrosée selon la tradition !

Eric et Jacques aux commandes du prototype !

Premier essai du piaf latinisé, ça marche fort même avec un ris dans la mestre.

Photos d’Anoine et de Robert