Double apparition

Une nouvelle voile latine approche…

Marco nous montre les détails, l’éperon !

la rame-gaffe

une fargue

une dérive latérale

Sur le Naïma, Claude et Dominique arrivés aussi de Mèze

avec l’oeil, inspiré du musée de Lisbonne

il est fier lui aussi des détails

le bout dehors en bambou, un trou pour la musique !

la barre en bambou et caoutchouc

le rocambeau

on se rince l’oeil…

pendant ce temps, l’un écope

deux autres mastiquent et calfatent

une calligraphie

et 3 hommes dans un bateau se confrontent à la trosse…

les barques sont diverses comme la vie .

Photos de Inke et Marie-O

4 castes de travailleurs au chantier

1 les exploités:

Lydie est dans le rouge:

Corinne, coquine

Dr, regardez bien votre patient, il soulage son épaule !

2 les modestes:

mais le plus chic capeu:

3: l’appentis

bien sûr en télétravail!

4 les fiers,

ils vont éxécuter devant vous un bien beau virement de bord, où l’on voit que le foc fait tout le boulot.

tendus pour gagner les Voiles de Thau en juin …

Mystère en 12 questions

Demain c’est le 1er AVRIL.
Question à 0 point : en quelle année au chantier ?

De la plus dure à la plus facile.
Question 1 : qu’est ce que c’est ?

  • la scie Fein.

Question 2 : et ça ?

  • un biton pour amarrer

Question 3 : et ça ?

  • le calfatage de Jacques, qui n’a pourtant pas 40 ans d’expérience !

Question 4 : qui est ce ?

  • notre charpentière sur l’Evidence.

Question 5 : quel calcul fait il ?

  • il est trop concentré pour répondre !

Question 6 : que fait il ?

  • il essaie de déboucher sa pompe à main.

Question 7 : qui sont ces nouveaux adhérents ?

  • Philippe.

Question 8 : en passe de devenir experts ?

  • et Madje.

Question 9 : ce bateau vous rappelle t il quelque chose ?

  • son bosco a aussi un couvre-chef.

Question10 : que font nos 3 compères ?

  • ils avancent le Loud !

Dernière question pour départager les ex-equo : comment se nomme ce bateau ?

Printemps au chantier

Restauration sur l’Evidence, Loud et autres, + aquarelle japonaise, + épissure pour la nouvelle voile d ‘Hébé,+ rencontre de 2 d’Agadir, et Bernard rénove et ferme le portail sur une modeste petite main, en compagnie d’un grand oiseau aux ailes repliées …

Vous avez noté: le retour de Guy, la promotion de Nelly, et la maman artiste de notre charpentière…et une peintre débutant sur barque, Christine.

photos de Bernard et Marie-o

8 mars, Journée de la Femme

Ça commence par 3 peintres (modestes car floues), indifférentes à l’Homme qui s’approche subrepticement,

sans elles, la yole ne serait pas partie. Nelly et Isabelle y mettent tout leur corps.

sans les 4 mousquetairesses, on n’aurait jamais quitté le quai !

Les 4 rameuses, magnanimes, embarquent un 3ème Homme, handicapé de l’épaule.

Cohabitation difficile, semble t’il.

Harmonie retrouvée au Rouquayrol, à l’ombre de Brassens, qui a su si bien chanter les Femmes !

Retour, toujours dans l’effort.

Un Homme tente un ordre, 2 se détournent en discutant, 2 se penchent légèrement, les Femmes se recentrent.

Femme-Contact entre 2 bateaux Nord-Sud, le Boréal et le Loud.

Beau travail d’Homme !( il ne faut pas les désespérer, ils ont notre reconnaissance !)

« Mettons les en valeur les 364 autres jours », citation de M-O.

PS : vive les Femmes d’Occitarames venues en renfort !

Photos de Philippe et Marie-O

Sourires et rires au Chantier

Malgré les assiettes vides

malgré le travail en solitaire

ou repas de moules à effets divers

ou réunion remue-méninges

ou conseils à donner mal à la tête

ou sourire épuisé et étonné d’avoir réchappé à une si longue vaisselle réservée au nouveau !

ou échec de celui qui essaie de shunter l’essuyage !

malgré la souffrance, on ne baisse pas les bras !

Photos de Bernard et m o

Anne, le Retour

La voilà avec ses mousquetaires

Présentation de l’Evidence, blessée

Attente de la décision…

Le 1er commandement, tu restaureras.

Le sang coule, le pacte est conclu.

Do not disturb !

Pendant ce temps, Jac et Mich élaborent.

Bernard prépare une réception.

Et Joël ajuste les c. de chat et un petit banc pour sa prochaine expé dans le Grand Nord, bon vent, comme dirait le regretté George Pernoud.

Poursuite des restaurations au chaud dans l’atelier

Mais avec distance !
Très grande distance !
« GacedeFrance » s’est échoué aux Iles Malouines ou Falkland mais est vite reparti, et au loin c’est « RoyVoileLatine » de Roger, en haut à gauche…

Vérification faite, Gilles est bien là, ici et maintenant !

Pierre poursuit la restauration de la nacelle, il ponce, passe le mélange de minium et mastic,

mais pas seul, Nelly est revenue et décape.

François est sur les 2 fronts,

sur son nuage, il a noyé son tube d’étambot dans le brai

et posé le support du moteur.

Keskispass ? jouerait il de la flûte tel un moine tibétain ? ?

ça rappelle quelque chose, il travaille aussi sur le færing, avec un modèle norvégien,

ça y est tout est clair,
c’est l’encornât, l’espar aurique, en forme de fourche à 2 dents…

il y a toujours du nouveau, des compétences méconnues,
Sabine s’apprête à opérer…

les futurs vaccinés

rajout de Roger et son bateau ! !