Chi va piano, va sano

Y’a quelqu’un ?

2 fidèles apparaissent:

Bravo, Etienne et Lydie, vous êtes sur la bonne voie!

De Skol Armor Vincent vient donner un coup de brushing:

et Roger , sur un pied, danse

ça sent la fin:

Bernard , lui, se sent un peu seul:

sur » l’Yness », Mili pense et ponce:

François aide Gilles à refaire l’aiguillot:

Quelle ligne, ce Boréal!

« Parole, parole, parole… »

y a pas que les bras, y a la tête!

et le coeur!

(sous les pavés , la plage), ici, sous l’eau, les rails éternels !

Ici, aurait pu naître l’impressionnisme. D’après Monet ?!

La belle équipe à la Grâce de Dieu

Michel est à bâbord, tout est parfait

mais à tribord, aïe aïe aïe !

c’est là où l’équipe de choc intervient depuis lundi, Etienne

Karim

Roger

Yvon

Lydie

Travail au grand air, tout le monde n’a pas cette chance, mais Bernard est teignous ! Guy, reviens, on a besoin de toi !

2 hommes tranquilles traversent l’écran avec une antenne, oui mais pour où ?

François et Eric font un essai de positionnement de la latine

il rend grâce au ciel pour ce nuage…

the end : tableau, belle composition, intitulé: » Ceci n’est pas le chaos « 

Photos de Bernard et Marie-O

8 mars, Journée de la Femme

Ça commence par 3 peintres (modestes car floues), indifférentes à l’Homme qui s’approche subrepticement,

sans elles, la yole ne serait pas partie. Nelly et Isabelle y mettent tout leur corps.

sans les 4 mousquetairesses, on n’aurait jamais quitté le quai !

Les 4 rameuses, magnanimes, embarquent un 3ème Homme, handicapé de l’épaule.

Cohabitation difficile, semble t’il.

Harmonie retrouvée au Rouquayrol, à l’ombre de Brassens, qui a su si bien chanter les Femmes !

Retour, toujours dans l’effort.

Un Homme tente un ordre, 2 se détournent en discutant, 2 se penchent légèrement, les Femmes se recentrent.

Femme-Contact entre 2 bateaux Nord-Sud, le Boréal et le Loud.

Beau travail d’Homme !( il ne faut pas les désespérer, ils ont notre reconnaissance !)

« Mettons les en valeur les 364 autres jours », citation de M-O.

PS : vive les Femmes d’Occitarames venues en renfort !

Photos de Philippe et Marie-O

Sourires et rires au Chantier

Malgré les assiettes vides

malgré le travail en solitaire

ou repas de moules à effets divers

ou réunion remue-méninges

ou conseils à donner mal à la tête

ou sourire épuisé et étonné d’avoir réchappé à une si longue vaisselle réservée au nouveau !

ou échec de celui qui essaie de shunter l’essuyage !

malgré la souffrance, on ne baisse pas les bras !

Photos de Bernard et m o

Anne, le Retour

La voilà avec ses mousquetaires

Présentation de l’Evidence, blessée

Attente de la décision…

Le 1er commandement, tu restaureras.

Le sang coule, le pacte est conclu.

Do not disturb !

Pendant ce temps, Jac et Mich élaborent.

Bernard prépare une réception.

Et Joël ajuste les c. de chat et un petit banc pour sa prochaine expé dans le Grand Nord, bon vent, comme dirait le regretté George Pernoud.

Vendée Globe virtuel au chantier

janvier 2021

De quoi parlent ils sous le regard dubitatif de Nuage ?

R. : je suis 300000 ème et j’ai passé THE Cap Horn !!

G. : moi aussi … sur 10000000 (?), enfin 1 million ! !

OK, les gars, redescendons du nuage et revenons à la réalité : le travail quotidien dans le froid et… réfugié dans l’atelier.

l’arbre pour installer le futur moteur : ce qui ressemble à du papier de chocolat, c’est pour que le brai accroche mieux, qu’on se le dise !

et le mât trop épais, a été raboté, et est prêt à être mis à l’essai

ailleurs… Que vient faire ce doigt pédagogique dans la poulie, au dessus du réa ?

c’est la place du cordage, d’où le trou excentré, élémentaire, mon joël cher !

et merci pour les couilles de chat, pour faire coulisser la voile autour du mât !

ne pas oublier de faire un voeu pour que nous reviennent nos chers « apprentis »

E. amène son boulet de moules pour l’apéro,

attendu avec impatience par Rémi S.

S. en rajoute dans l’attente,

oui c’est bien de la grappa pour nous réchauffer apportée par I. !

et bien sûr les « en-cas » conséquents de C.

il ne reste plus qu’à ramasser les seiches échouées !

Bon appétit et BONNE ANNEE 2021, meilleure que 2020 siouplait !!!

Petite visite sympathique

Les adhérents masqués

mais pas que, le bateau de François aussi

décapage du pont

merci Maryvonne

et puis un modeste charpentier arrive pour voir où en est le chantier, il vient de Narbonne, restaure un bateau boeuf, l’Espérance, ( il faut aller le voir) …, et une goélette mailhorquine…Yann Pajot lui même, total respect. Nous sommes trés contents de lui montrer l’Albatros,

ainsi que le Loud en restauration.

Son chantier naval se trouve au Domaine du Grand Madirac sur le canal de la Robine

Chapeau à nos héros bourreaux de travaux

En août nos bers n’ont pas chômé, quel beau tableau !

ne pas oublier les jeunes, copains de Paul, jouvenceaux et louveteaux au top niveau !

lever de soleil vu par ceux qui travaillent tôt !

François et Bernard sur l’Albatros, ont repris le flambeau, c’est pas du pipeau !

ils ont les bateaux dans la peau, sans toucher le tonneau !

Gérard peaufine le moteur de l’Albatros, doux comme un agneau !

dehors, Guy et Viviane préparent, de Thetis, le trousseau !

tandis que Karim sur le sapinou, se régale avec ciseaux et tasseaux !

Gilles sur le « Attends moi…j’arrive » s’amuse à faire des copeaux !

le loud est entre les mains expertes de Jacquot !

sous les ordres de Joël et de son cerveau !

et puis, en 2021, ça fera 10 ans, ne pas oublier Brassens et ses jeux de mots !

la restauration et l’inauguration du « Sauve qui peut » son premier bateau !

la foule venue nombreuse au chantier, cerise sur le gâteau !

Photos et texte de Marie-O et de Guy