A la recherche du bois tors

Pour tordre le cou au corona.

Grandpère, on ne parle que du corona, et le changement climatique ?

Oui, petit, il y avait des grands arbres, des sapins pour faire les mâts, des pins, des hêtres tricentenaires au Larzac, les cyprès d’Agnès Varda, les pins parasols et platanes du Canal du Midi, on les aimait, ils nous aimaient.

Il y avait aussi un très vieux mûrier à Boukhara, un très vieux chataignier en Corse, un vieil olivier à Antibes, 2 vieux eucalyptus à…on avait même creusé dans un tronc, un fauteuil à Cordes, et Mili, un serre livres pour te balancer…

Mais grandpère, s’il fait plus chaud, on aura des dattes comme à Kerkennah et des arbres kers comme au Rajasthan, super !

et le platane de St Guilhem le Désert etc…

petit hommage aux grands arbres, marins, on est terriens avant tout.

Texte et photos de Marie-O

Le corona vu au microscope marin

« Allez les enfants, plongez comme lui et ramenez des adjectifs en -eux »

il y a le choix !

rugueux ou cascailleux ?

cristaleux (maîtresse, ça existe ces mots ? -non, on les crée !)

aqueux

gélatineux

huileux

caoutchouteux

trembloteux (oui, je sais !)

glaireux

caverneux

pulpeux

polypeux

rapeux

précieux

filandreux

boutonneux

osseux

duveteux

muqueux

grumeleux

mystérieux

approximations, on ne sait pas vraiment

AIDEZ la recherche PUBLIQUE !

Faites un DON, 75% de réduction !

Texte et photos de Marie-O

Morceaux choisis

Avant et après restauration

Vous avez dit restauration ? …
Je croyais que les restaurants étaient interdits ?

Une barque égyptienne ?

un flotteur néolithique ?

une épave romaine ?

un bélier du haut moyen-age ?

un pointu du siècle dernier ?

chute contrôlée d’une crépine ?

on se met au télé travail ? !

jambette bien protégée

liston bien serré

tricolore cocorico ! ! !

bout dehors dedans !

trous bien peints

oeil surveillant le bout dehors

symétrie approuvée

parallèles qui ne se rejoignent pas

antenne au repos bien mérité

Photos et texte de Marie-O

Les capians de Sète

D’après la tirade des nez de Cyrano de Bergerac, E. Rostand

C’est un peu court, jeune homme !

c’est la Mer Rouge quand il saigne

un perchoir pour un oiseau

à amputer

pour pendre un chapeau, très commode

attention de ne pas tomber en avant

aucun vent ne peut résister, excepté le mistral

souffrez qu’on vous salue

le voilà donc, ce « capian » qui des traits de sa « barquette », a détruit l’harmonie

c’est avoir pignon sur rue

et la Mouche du coche ajoute

mastoc, il résiste

d’autres entravés dans leurs cordes

et un, qui un peu snob, fait cavalier seul

en se promenant le long des canaux, quand on pouvait…

Texte et photos de Marie-O

Mars 2020, confinement au chantier

Quelques visiteurs aventureux, dos tourné mais non masqués.

Travaux sur la nacelle, puisqu’ « Escale à Sète » est supprimée !
avec la fehn pour aller dans les coins.

et toujours les têtes d’allonge à revoir sur l’albatros:

Pas de petits boulots, les volontaires sont valorisés.

Le pont du Pointu à refaire et les listons de Zézette à refixer

et toujours les visites des écoles primaires, ici des CM1

et puis un beau Tshirt à l’effigie du Loud, puisqu’on ne peut aller le voir en Tunisie à cause du cor…, pour garder le moral !

La galette du loud

Sous sa forme actuelle, ci dessous.

Une trentaine de personnes ont répondu « présent », l’Association Bonança qui a tiré une belle épine du pied en guettant le bon niveau de l’étang à Leucate, la Société d’Etudes Historiques et Archéologiques de Sète, des amis divers, qui veulent voir le loud retrouver sa bonne forme.

Wahida de Kerkennah a participé à sa 1ère brasucade (mouclade) avec Liu.

re-trouvailles

les cousins

M. Brugidou

et un jeune prometteur

Le groupe cache la grande barque, mais on aperçoit le foulard des kerkeniennes, qu’Antoine va utiliser en toréador.

Mais il faut s’approcher, regarder les détails, notamment les membrures en olivier…

Que c’est beau, ces courbes, cette patine…

Mais il faut trouver « la galette »?

Les idées fusent : on fait payer les balades,

Ou le lancer du lasso

e la nave va, lassée d’attendre le loud !