Grandes maneuvres sur les bers

12 mai : arrivée de « Popeye » grâce à la grue de l’Ancre et déménagement de la Cette pour pouvoir restaurer le grand ber et accueillir plus de bateaux et dans de meilleures conditions : voilà du travail s’il y a des gens qui s’ennuient !la naive : oh, un drone !c’est un petit ber qui est passé par dessus les toits…au chantier Aversades pirates essaient d’aborderon se croirait dans « Peter Pan » !
mais il pèse (environ 3 tonnes ?)

il faut le « dé-sangler » et le caler

notez la souplesse et la position du pied !

à voir : quelques avaries, du côté du tube d’étambot peut-être ?attendons la suite !

J-Pierre Albano, ancien patron du Marius Oliveri, bateau des sauveteurs en mer, (dont l’oncle, Rafaèl, marin pêcheur bien connu à Sète, a été le sujet d’un film de J.M.Roger dans la collection « Mémoires de la Côte » et qui était un fidèle adhérent suivant attentivement notre chantier) est venu suivre les développements du jour.puis c’est au tour de la Cette d’aller faire un petit tour impressionnant dans les airs (environ 2 tonnes): ça pèse, hein !bien sanglée, délicate opération car il ne faut pas serrer trop les bordés

étrange silhouette

elle rejoint son chariot et le ballet des cales recommence

elle est encore bien vaillante,
et le ber est bien vide ! mais foin de nostalgie !
il a grand besoin de rajeunissement, qu’on se le dise ! la vie continue : les curieux échafaudent déjà les projets les plus fous…qui resteront dans les têtes !ils essaient même le mât !et les vieux bateaux attendent vos bras !

Réunion Repas et tRavail subaquatique

jeudi 4 mai 2017

Pour ceux qui n’auraient pas remarqué les 3 « R » majuscules du titre : ils viennent d’Angleterre, Reading, wRiting and aRithmétique, les 3 choses qu’on apprend à l’école. Bon, à ne pas cofondre avec les 3 « B »,  Big Boobs, Big Bottom, mais la ce n’est plus la même sorte d’éducation !

Beau temps, eau froide ! 

les fanions se révèlent utiles ! le tournebroche réparé aussiet Gérard est fier de luiPuis le but de la jouRnée : Réparation de l’échelle des Rails

Le travail  commence, il faut creuser des trous dans une traverse, soulever les rails, dévisser la vieille traverse et la remplacer par une en Bon état, les gros Bras  « la viande », sont attendus , plus la clé et le cric Bien sur !

puis l’inattendu :
à qui sont ces chaussures qui s’invitent sur le site ?

changement de costumeil y a ceux qui regardentet ceux qui travaillent humblement presque invisibles

il faut une 2ème traverse avant de descendre le ber pour tester

aïe, la barbe du papet est restée coincée !

Les travaux d’Hercule et autres au chantier en avril

Présentation de  haute couture fait mainpetite mainpetit repas léger mais chaleureuxon a failli manger les moules apportées par les bouéesJoël a enlevé toutes les algues, on se baigne ?Non, au travail, où courent ils ?les traverses n’attendent pas !

facile avec les pinces ! Luc, tu veux essayer en tant que nouveau ?beau travail d’équipe ou belle rigoladeet maintenant, comme au Canada, expérience de bois flotté, pour ramener le mât et l’antenne à terreplaisir puret Daniel y est peut-être encore !

Vers un Pôle Maritime au chantier de la Plagette …

A l’initiative de Voile Latine de Sète, bon nombre d’Associations, de personnalités et d’élus liés au patrimoine maritime se sont réunis le 10 décembre 2015 à la maison de la Vie Associative pour échanger sur ce que pourrait être le futur Pôle Maritime Méditerranéen sur le site de la Plagette. La réunion a permis de confirmer la nécessité de consacrer ce lieu à la sauvegarde des bateaux traditionnels et à la transmission des gestes et du savoir. En vue de participer à l’élaboration de ce projet un groupe de travail devrait prochainement se constituer.

DSC00959b15 associations et partenaires et  33 participants DSC00969b

Chaussures marines : « vert sur vert tout est clair »
« rouge sur rouge rien ne bouge »

Place nette dans le grand hangar pour expertise sur la sécurité

8 octobre 2015

On déplace l’Albatros à la force musculaire aidé du tracteur
et du palan,  pour que l’expert puisse atteindre
la charpente métallique.

DSC00455b

DSC00465b

DSC00469b

DSC00470b

DSC00471b

DSC00475b

DSC00480b

Photo de Micheline  Repetto

photo 4b

DSC00494b

DSC00504b

DSC00517b

DSC00520b

DSC00521b

DSC00522b

DSC00534b

DSC00538b

DSC00540b

La photographe songeuse : ( photo de Inke )

DSC00036

ça a tenu !

Et puis …
Si vous n’avez pas encore signé notre pétition,
cliquez sur le lien suivant, Merci !

If you have not signed our petition yet,
clic on the following link, thanks !

https://www.change.org/p/mairie-de-sete-d%C3%A9partement-de-l-h%C3%A9rault-r%C3%A9gion-languedoc-roussillon-sauvons-le-dernier-chantier-naval-traditionnel-de-la-ville-de-s%C3%A8te?recruiter=34306992&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink

Nouvelle année, nouvelle activité : on rabat l’acacia

18 janvier 2015

le C.A. élargi se réunit pour se souhaiter une bonne année P1060724bFabio et Alain continuent les joues de mât de la « zézette »DSCN0069b

DSCN0072bOn s’attaque au grand arbre au dessus du bureau qui, avec ses feuilles, bouche les chenaux : Yves, Alain, René, Inke, Jacques DSC09797b

P1070168bl’élagage avec élégance DSC09788bblanche-neige et les 3 nains P1070147btarzan et sa liane P1070165bles ravisP1070169bcôté cour P1070175bl’escoubidaire ramasse les escoubilles : ouvre la bouche, patron !P1070178bMarie-O ratisse la place du parking « propre en ordre »comme disent les suisses DSCN0281ble choeur accorde ses voix P1070173bet l’ inspecteur donne son satisfecit P1070179bça  a l’air facile, mais on ne nait pas bucheron, on le devient, en cours accéléré.

Grand nettoyage sur le chantier

5 janvier 2013

Une vingtaine de joyeux volontaires ont répondu à l’appel pour nettoyer l’extérieur du chantier des  Voiles Latines à la Plagette

au premier plan l’étuve toute neuveimg_4238b.jpgon remplit la carriole, en route pour la déchetterieimg_4237b.jpgemballée par son ancien bureau !img_4240b.jpgl’union fait la forceimg_4252b.jpgles femmes au balai !img_4253b.jpgle poids de la fonte

img_4256b.jpg2 volontaires, on fait rouler dessus ?img_4261b.jpgla cène : on discute patrimoine
nettoyage-chantier-janv-2013-069b.jpg2 travailleuses convaincues entrainent la reprise du travail sans siestenettoyage-chantier-janv-2013-050b.jpg

nettoyage-chantier-janv-2013-053b.jpgla nouvelle a beaucoup de respectnettoyage-chantier-janv-2013-062b.jpgon scie un bout de quillenettoyage-chantier-janv-2013-012b.jpgl’un à la masse, l’autre au tube d’étambotnettoyage-chantier-janv-2013-035b.jpget ça dégagenettoyage-chantier-janv-2013-037b.jpgon s’exerce aux joutesnettoyage-chantier-janv-2013-039b.jpgon a mal au dos, mais on fait bonne figure…heureux!img_4266b.jpg

img_4264b.jpgà l’an que ven!

Qui se souvient du Pony

Pendant ce temps là…

sous le mât,

dans l’ombre et le silence d’un vieil atelier,

des adhérents en col bleu accomplissaient un acte médical délicat,

une opération à cœur ouvert :

le dépeçage et la reconstruction du moteur

de notre vieux Pony du patrimoine

(un tracteur du plan Marshall),

coincé depuis plus de cinq ans entre cuisine et hangar.

 

Nous disposions de deux vieux moteurs de Simca 9

(modèle P60, je crois).

Celui d’origine à cylindre troué

et celui découvert dans nos campagnes du nord par Christian,

offert par lui à l’association, en son temps.

C’est Gérard, un de nos adhérents de Lyon de passage à Sète chaque année,

qui en Septembre 2011, a revêtu sa grise combinaison de mécano,

retroussé ses manches et mis au travai

avec Christian revêtu, lui aussi de sa grise combinaison.

Il faut dire qu’une assistante de bloc, de choc,

Suzanne pour ne rien vous cacher,

leur passait avec art et précision, scalpels et autres instruments médico-mécaniques

pour procéder à cette résurrection.

Les quelques photos suivantes

devraient vous permettre de vivre en direct

une partie de cet acte mécaniquo-médical.

img_3656b.jpg

 

img_3657b.jpg

 

img_3658b.jpg

 

img_3659b.jpg

img_3690b.jpg

img_3691b.jpg

merci Christian !

chapeau Gérard, au revoir et à ton prochain passage !

 

img_3663b.jpg

 

Nous apprécions le résultat…

Il reste à soigner le reste du grand corps malade…

pour voir enfin notre Pony s’ébrouer sur l’aire du chantier.

 

Nous fêterons ça c’est promis !…