Albatros, barrotins, queues d’aronde et élongis

Ça c’est du sérieux, de la précision, sous la houlette d’Anne, François, Paul, Roger, Gilles, Benoit et Bernard prennent du galon.

Ajustage, découpage sur la scie à ruban et rabotage…

Serre bauquière en souffrance

avant et après, refaite.

Compas à brocheter pour cueillir le brochetage d’un bordé sur un gabarit.

Bordés à refaire marqués d’une croix blanche, il y a encore du pain sur la planche !

et les « élongis », ques aco ? alors, étant donné que l’hiloire est le carré qui borde un trou, perpendiculairement aux barrotins, bois dans la largeur, il y a dans la longueur : les …élongis, CQFD ! voir ci dessous, élémentaire, mon cher…

Le Loud prend sa place parmi d’autres

Février 2020

Un ancien Sfaxien retrouve sa jeunesse devant le bateau tunisien.

Ça mesure

Ça ponce

et dans l’ombre, en dessous, ça calcule.

pour le futur plan de formes 3D !

surtout, ne pas effacer les petits chiffres !

il y en a partout, regardez bien !

le fil à plombs

et Guy noircit, déjà 24 pages, et 8 jours de boulot !

Tandis qu’au soleil c’est plus facile ! le plat bord de la nacelle n’a qu’à bien se tenir !

et dedans, du neuf dans le vieux, l’Albatros déploie ses beaux barrots !

Les mains dans le « plastifié »

Fin novembre il a beaucoup plu, mais en décembre l’eau va redescendre

l’eau s’est retirée mais certains restent à quai, ta(n)kés !

tandis que d’autres s’attaquent au plastique qui doit disparaître.
En d’autres temps, le plastifié a aidé les pêcheurs, mais la « déconstruction » est de notre temps.

la laborantine a porté l’eau polluée dans l’endroit adéquat

à suivre…

Photos d’Inke et Nelly

Halloween au Chantier

Jour des Morts, Chantier vivant, nous aussi on décore de toiles d’araignées

mais on transmet aux vivants

tandis que Lydia prépare les poissons pour…

On prépare avec joie l’arrivée des bouzigots et leur charpentier : M. Buonomo, Roland, Bruno, Franki, Christian, Pierre et son fils, venus equarrir des poutres pour faire des rames etc…

ce n’est qu’un au revoir, mes cousins, à bientôt, l’étang n’est pas si grand !

Travaux de fourmis des Anciens et Nouveaux

Ce jeudi 17 octobre Dominique, Lydie et Michel se mettent dans le bain : sur l’Albatros, nouvelle préceinte et teume (ou guirlande).

Bernard fait son 1er gabarit de tête d’allonge : pas si facile quand il faut le passer derrière la serre bauquière (?)

Jacques et Dominique font une deuxième allonge

Michel est au barrotage.

Dehors Roger sous le poids des rails s’apprête à sa leçon de calfatage par Joël.

Gilles quant à lui (s’en) tamponne c’est à dire couvre ses vis de petits tampons de bois, sur sa yole.

et la Damienne a retrouvé des gréements neufs grâce à des bienfaiteurs anonymes !

1000 excuses pour la piètre qualité des photos.

19 mars, St Joseph patron des charpentiers

Hé oui, notre charpentière fait son défilé de mode !
suivi par notre menuisier !

pendant que d’autres préfèrent les nourritures terrestres
après une réunion sérieuse

Nick et Nanette boivent au carénage de leur Singe
avant de repartir au loin

soleil et vent froid

on se réfugie dans la chaleur de l’atelier

pour continuer les allonges de l’Albatros

c’est le tour du beau bateau bleu de Laurent

Avec les jeunes d’Erasmus au chantier de la Plagette

Ils sont venus à 12 d’Espagne, Portugal et France + 3 encadrants, pour passer 9 demi journées avec nous, pour que nous leur transmettions quelques savoirs des Voiles Latines de Sète.

Sous les auspices de  Neptune alias Poséidonavant la peinture du berleçon de matelotageet carénage de 2 barques qui montent sur le ber : la Zézette une nacelle et la Damienne une barquette.

traduction avant grattage de la coque à la spatule.et instructions à suivre car le bois, c’est délicat !

comment ferler et déferler la voile.et préparation à la navigation sur l’Aubane, l’Hébé, Fleur de Ria, rames sur le Færing et l’annexe.

joli tableauallers et retours pour les changements d’équipageà l’abordage !et le bain mérité

suivi du briefing, car il y a une expo à préparer au Parlement de la Mer.Belles rencontres avec 3 animateurs : Cécile, Pierre-Henri et Raphaèl, une invitée d’Italie : Alice et 12 étudiantes et étudiants : Daniela, Helena, Isabel, Joana, Madalena, Mathilde, Rocio et Germain, Jorge, Luis, Rémi, Tiago.

Photos de Monique, René et Marie-O, Inke

Suite et fin de leurs aventures.

Ils ont présenté une expo de ce qu’ils avaient fait à la Maison de la Mer.

ont été interviewés

puis ont offert le restaurant à leurs « professeurs » en voile latine ! Semaine bien enrichissante !

A propos de la Cette

Sont parus sur facebook et ailleurs, des « critiques » très négatives et ne tenant pas compte de la complexité historique de cette belle catalane qui a été emblématique de l’Association des Voiles Latines de Sète, fondée en 1988.

Restaurée pendant 4 ans au chantier Candela, avec les conseils d’André Aversa, qui avertissait dans une lettre en 1993, de la difficulté de son entretien eu égard au peu de bénévoles !

En effet elle a subi des avaries, coulé 2 fois, été restaurée tout le long avec courage…MAIS

il faut des gens qui s’investissent,

il faut des bras,

il faut de l’argent,

il faut du temps,

il faut un bosco et son équipage,

les gens se désinvestissent,

il y a d’autres problèmes,

le treuil à entretenir,

les rails de bers à ressouder,

des gens s’en vont, partent sous d’autres cieux…

que ceux qui n’ont rien à se reprocher, jettent la première pierre !

ou chacun est en partie responsable !

19971999 Giens2001 avarie chantier Palumbo Agde2002 calanques estiradeinterview

2003 pêche au gangui

esparmage base Tabarly2005

2008 calfatage20092011 elle coule, tempête à Sète

2013 elle coule à Bouzigues

2014 une nouvelle équipe essaie de la restaurer

la Féderation du Patrimoine Méditerranéen en visite2017-2018

et aujourd’hui.

Il faut tourner la page, on a gardé la proue comme témoin, on travaille tous azimuts pour le patrimoine maritime, on a une belle flottille, ouverte sur d’autres bateaux traditionnels on se bat pour le dernier chantier qui nous a pris, comme prévu en 2004, beaucoup d’énergie et, non on n’a pas honte mais des regrets, …  oui  !