Une kerkennienne pour le Loud

Wahida, amoureuse du loud, ses racines, avec le chapeau et le foulard de Kerkenna, vient fêter l’an 1 du loud au chantier et son anniv (à elle)

présence de Gérard S. venu voir le Loud

Thomas venu sur les conseils de l’assoc Tangaroa, en escale ici avant de rejoindre Paulilles (à droite, le jeune !)

Viviane, femme de Gérard en admiration devant …les T-shirts

Petits discours de Jacques et Antoine et remise du cadeau, dessin en 3D du Loud, fait par Joël

séquence é-mo-tion !

suivie du « vécu » d’une femme tunisienne devant un auditoire attentif

les barques continuent leur vie

et Corinne par fort vent grimpe gracieusement sur son bateau !

alors, Wahida, heureuse ?

le sfaxien aussi

Photos de Marie-O et Nanette

Escale à Sète n°1, Small is Beautiful

En 2010, vu de 2020, quels changements !


Venus du Grau-du-Roi, Narbonne, Port-Vendres, de Catalogne espagnole, même un mourre de pouar et un drakkar…

Le lendemain matin, réveil adouci par un petit dèj offert par nous

trop fort ou trop chaud, hein Joël !

le picnic de Marine et Traditions de Palavas

des gens modestes, un intérieur modeste,

des bateaux modestes, petits mais beaux, d’où le titre !

ambiance inoubliable mais modeste…

Photos de Jean-Marc Roger, merci J.Marc.

Fête Sète Méditerranée 2002

Nous avons célébré les gens de mer à nouveau, avec une trentaine de bateaux venus de Ligurie jusqu’à la Catalogne espagnole, moment fatigant mais magnifique, des rencontres chaleureuses et inoubliables.

dernier jour dans un brouillard épais et soudain:

traversée jusqu’ à Bouzigues et discussion avec le curé des « Marins du Larzac »

et défilé nocturne avec la barque des « jeunes » entre autres:

Texte et photos de Marie-O

Le corona vu au microscope marin

« Allez les enfants, plongez comme lui et ramenez des adjectifs en -eux »

il y a le choix !

rugueux ou cascailleux ?

cristaleux (maîtresse, ça existe ces mots ? -non, on les crée !)

aqueux

gélatineux

huileux

caoutchouteux

trembloteux (oui, je sais !)

glaireux

caverneux

pulpeux

polypeux

rapeux

précieux

filandreux

boutonneux

osseux

duveteux

muqueux

grumeleux

mystérieux

approximations, on ne sait pas vraiment

AIDEZ la recherche PUBLIQUE !

Faites un DON, 75% de réduction !

Texte et photos de Marie-O

Le Grand Confinement nous fait virer de bord

On nous prônait la vitesse, le changement perpétuel, maintenant, total ralentir, ne plus bouger.
Voici quelques photos pour s’évader :

Saga du Midi : strophe 1

Zen, toute la France enroulée sagement :

ou solidaire comme les mailles du filet

ou la tête dans les vapeurs d’alcool du café « cremat »

ou comme les bêtes pas si bêtes : bâbord ou tribord ?

ou tous ensemble, mais où ?

ou anar, on s’en fout, on va où on veut !

strophe 2

du vague vers la précision, reflet ou réalité ?

ou encore :

ou encore :

strophe 3

allez, on largue les amarres, à l’étang ou en mer :

strophe 4

on arrive dans la Mer de Sérénité et on bade :

strophe 5

mais les sentinelles veillent :

piqûre de rappel :

Machado nous rappelle notre destin

alors, élevons nos pensées

à la bonne votre, nous dit Salvador (nom prédestiné!) le charpentier

et rentrons tranquilous à la maison !

Photos et texte de Marie-O

Mars 2020, confinement au chantier

Quelques visiteurs aventureux, dos tourné mais non masqués.

Travaux sur la nacelle, puisqu’ « Escale à Sète » est supprimée !
avec la fehn pour aller dans les coins.

et toujours les têtes d’allonge à revoir sur l’albatros:

Pas de petits boulots, les volontaires sont valorisés.

Le pont du Pointu à refaire et les listons de Zézette à refixer

et toujours les visites des écoles primaires, ici des CM1

et puis un beau Tshirt à l’effigie du Loud, puisqu’on ne peut aller le voir en Tunisie à cause du cor…, pour garder le moral !

La galette du loud

Sous sa forme actuelle, ci dessous.

Une trentaine de personnes ont répondu « présent », l’Association Bonança qui a tiré une belle épine du pied en guettant le bon niveau de l’étang à Leucate, la Société d’Etudes Historiques et Archéologiques de Sète, des amis divers, qui veulent voir le loud retrouver sa bonne forme.

Wahida de Kerkennah a participé à sa 1ère brasucade (mouclade) avec Liu.

re-trouvailles

les cousins

M. Brugidou

et un jeune prometteur

Le groupe cache la grande barque, mais on aperçoit le foulard des kerkeniennes, qu’Antoine va utiliser en toréador.

Mais il faut s’approcher, regarder les détails, notamment les membrures en olivier…

Que c’est beau, ces courbes, cette patine…

Mais il faut trouver « la galette »?

Les idées fusent : on fait payer les balades,

Ou le lancer du lasso

e la nave va, lassée d’attendre le loud !

Le LOUD arrive de Bonança

Un peu après les Rois le 9 janvier, un des derniers louds encore existant dans le monde, grande barque de travail tunisienne de plus de 10 mètres de long, débarque au chantier de la Plagette après avoir été sortie de l’étang de Leucate, transportée gracieusement par l’exploitation Charlon et grutée par l’Ancre qui nous a fait pour l’occasion un tarif de faveur.

Le Loude devant le chantier : moment jubilatoire !

Vol d’un grand bateau noir par dessus l’atelier

La beauté de ses formes a séduit bien des coeurs !

Calé avec amour !

Un transporteur très attaché au patrimoine maritime

Wahida de Kerkennah sera t-elle la marraine ?

On arrose avec le cidre et la galette !

Photos de Marie-O