Restaurer n’est pas réparer !

Qu’on se le dise !

Guy BROUET vient d’éditer un ouvrage sur la restauration de Thétis.
250 pages de textes largement illustrés, une leçon de savoir faire pour que la restauration d’un bateau de patrimoine soit menée avec méthode et respect. Tout un état d’esprit nécessaire pour une restauration réussie.

Restaurer un bateau impose de remonter au temps de sa conception, de pénétrer son environnement naturel. La restauration du bussi « Thétis » est l’occasion de vous transmettre une expérience, un vécu. En ce sens, le présent ouvrage est un guide dont chaque chapitre sera une étape de la restauration de votre propre bateau.
Mais à quoi servirait une méthode si elle n’était accompagnée des savoir-faire, modes opératoires et vocabulaire, liés à la charpente navale ? Comment réaliser un devis de tracé et en déduire le plan des formes ? Comment refaire un bordé, en tracer le développé et tenir compte des équerrages ? Comment calculer les caractéristiques d’une coque afin d’y adapter son gréement, sa voilure ?
Ce livre dépasse le cas particulier de « Thétis » et des barquettes méditerranéennes. La démarche, les modes opératoires expliqués et illustrés par d’innombrables photos, schémas et plans, les nombreuses références bibliographiques, permettront à toute personne motivée et passionnée de conduire le travail de restauration de sa propre unité.
Ce travail a fait l’objet d’un dossier de 14 pages sur la revue le Chasse-Marée (CM N°269 de juillet 2015). Vous pouvez aussi vous y référer.
« Thétis » a été classé Bateau d’Intérêt Patrimonial (BIP) vous pouvez le retrouver sur le site de la Fédération du Patrimoine Maritime et Fluvial.

*******************

Préface

Dès l’âge d’or des cathédrales, les compagnons « voyageaient la France »*. Le verbe «Restaurer », premier mot du titre de ce livre fait écho à la devise de ces voyageurs du savoir, ouvriers et apprentis : « Ce qui doit être fait mérite d’être bien fait » car restaurer c’est s’engager.

En charpente navale traditionnelle, restaurer un bateau c’est s’engager à respecter ses règles de conception, ses formes spécifiques, les essences de bois qui constituent sa charpente car il s’agit souvent d’un outil de travail parfaitement adapté aux côtes qu’il fréquente. En cela, la démarche de restauration ne peut être ni considérée ni entreprise comme une simple réparation.

Ainsi les savoir-faire propres à la charpente navale devront s’enrichir de la composante culturelle indispensable pour mener à bien le travail de restauration.

Ce livre vous invite à partager l’histoire de la restauration de Thétis, bussi catalan. Il vous informe sur la démarche mise en œuvre. De la quille aux éléments de gréement et au calcul de la voilure, il livre les raisonnements techniques spécifiques, présente à travers l’exemple les solutions choisies et les modes opératoires. En ce sens il s’agit bien d’un guide. Il vous emmènera de Banyuls à Palamos en passant par l’Escala et le musée maritime de Barcelone. Ce voyage sera votre compagnonnage.

Par sa bibliographie, il vous informera sur les ouvrages de référence, nécessaires pour acquérir les compétences des compagnons charpentiers de marine. Un glossaire des termes techniques vous aidera à acquérir le vocabulaire métier.

Je vous en souhaite bonne lecture.

Guy BROUET

* BARRET et GURGAND,  Ils voyageaient la France, vie et traditions des compagnons du tour de France au XIX siècle.

Format A4, 250 pages, relié, papier mi-mat générique 135g/m2, impression Quadri recto/verso. Couverture 4 pages, pelliculage brillant R, façonnage dos carré collé

Numéro ISBN 9 791069 938427
Prix 24€
Contact et inscription par courriel : guy.brouet@gmail.com

Du Chantier de l’Enfer, Anne est ressortie charpentière

novembre 2017 : elle a bien voulu nous faire part de son année

Retour aux sources !
à Sète au chantier de la Plagette


Photo Voile Latine de Sète et du Bassin de Thau

Photo Pierre Cizeau

Après un an de formation en Bretagne aux Ateliers de l’Enfer de Douarnenez, un CAP de charpentier de marine en poche, je retrouve avec plaisir le chemin du chantier de la plagette à Sète.
Finalement, c’est là que tout avait commencé, du temps de Nanou de Santis, quand on venait gratter la coque du bateau de mon grand-père avec mes cousins, j’étais fascinée par le travail du charpentier. Puis côtoyer l’Association des Voiles Latines de Sète et du Bassin de Thau, qui a su préserver ce chantier mythique,  n’a fait que confirmer mon envie de travailler dans ce milieu.

Avant de partir de Sète, la famille m’offre une panoplie de survie : grand parapluie, bottes et bouillotte !
J’ai largement survécu, je me suis carrément régalée, il a fallut avouer aux sudistes incrédules que j’hésitais à redescendre…

Comment résumer une année où se sont concentrés en un même lieu des passionnés de bois, de mer et de vent, de bateaux, de travail, de voyages, de découvertes et même de pêche ? Aucun des bateaux sur lesquels nous sortions n’avait de moteur, toutes les manœuvres pour sortir du port étaient à la voile et tout le monde trouvait ça normal !

Quel régal le jour de la mise à l’eau de naviguer sur les bateaux que nous avons construits en apprenant les techniques de charpente marine traditionnelles bretonnes et… chinoises. Car cette année le programme de formation comptait un Sampan chinois et un Maquereautier de Saint-Malo.

Photo Mélanie Joubert / Le Chasse-Marée

Pose de la préceinte du maquereautierphoto Mélanie Joubert / Le Chasse-Marée

L’intérieur du squelette, la carlingue, étuvée, est mise en forme aux serre-jointsPhoto Pierre Cizeau

Ponçage du pont, les bordés de pont et de haut de coque sont en pin d’Oregon, les bordés de fond en chêne, il reste à poser les quatre clores pour fermer totalement la coque, qui attend dans cette position
de recevoir son lest en fonte de 800kg.Photo Mélanie Joubert / Le Chasse-Marée

Finition de la coque, après calfatage, on bouche les coutures entre les bordés et les trous de vis au mastic de vitrier mélangé à une peinture de protectionPhoto Mélanie Joubert / Le Chasse-Marée

Débit du mât de 9 mètres en pin d’OregonPhoto Mélanie Joubert / Le Chasse-Marée

Le jour de la mise à l’eau fut une belle fête pour tous,
les 22 charpentiers de marine, les 9 voiliers et les 9 selliers
des Ateliers de l’Enfer accueillis chaleureusement
le temps d’une année parmi les douarnenistes.Photo Mélanie Joubert / Le Chasse-Marée

Un grand merci à Mélanie et Jacques du Chasse-Marée, qui nous ont suivit patiemment toute l’année pour consacrer un bel article à notre année de formation dans le numéro 289, encore visible sur internet.

Texte : Anne
Photos : Le Chasse-Marée

A la recherche des amadiés pour une nacelle à Bouzigues

Janvier 2016

Un agent forestier de l’ONF conduit les membres de l’Association Voile Latine de l’Etang à Bouzigues, dont certains d’entre nous sont aussi membres, à la Gardiole, pour choisir les pins parasols et maritimes, qui ont des branches qui serviront, avec la mesure du gabarit, de membrures pour la future nacelle à construire.

DSCN2919bsous le regard de M. Buonomo charpentier

DSCN2921bil choisit et marque de son sceau les pins.

DSCN2922ble volume des branches à enlever n’est pas une mince affaire.

DSCN2923bpuis Pierre équarrit

DSCN2936bet René scie

DSCN2938bYvon grimpe dans l’arbre en alpiniste chevronné.

DSCN2945b l’angélus sonne, c’est l’heure des femmes qui apportent le repas des guerriers ! ! !

DSCN2953bla 2ème demi-journée commence car il faut environ une demi douzaine d’arbres pour 24 amadiés .

vérification à l’aide du gabarit pour le bon angle

DSCN2958bet voilà !  on peut presque visualiser la nacelle, de l’amadié à la membrure.

DSCN2960bavec quel sentiment du  « bel ouvrage » comme disent les québécois !DSCN2970b

DSCN2961ble chargement se fait et le convoi disparait vers l’étang de Thau…

DSCN2969b

merci la colline, la forêt, les arbres, les forestiers, les apprentis bûcherons et les cuisinières !

Photos de René et texte de Marie-O

Au chantier, en Avril, le travail c’est facile

Avec Antoine, « Aubane » est entre de bonnes mains, aidé de nous autres, il s’affaire à remplacer une allonge en piteux état.

Voici la pièce en question à la découpe DSCN0655bJacques vérifie la qualité des angles DSCN0661bquelques petites retouches avec la « Fein » multitâches DSCN0662bet voici la pièce neuve, à sa place DSCN0665bIl n’y a plus qu’à mettre la barque à l’eau pour
« se mettre plein d’écailles » !
N’est-ce pas Antoine ?

————————

Pendant ce temps Yvon et Sylvain ont refait une antenne
pour « Thétis » sous le regard vigilant d’Alain DSCN0752b

————————————————–

Et puis les travaux sur « Zézette » se poursuivent

Inke en plein traçage de la courbe extérieure du platbord, babord DSCN0685bet puis Joël et Jacques, en train de découper le gabaritde la partie, babord avant, du plat bord, en cours d’élaboration DSCN0763b

DSCN0764bpour la partie centrale du platbord babord, voici le gabarit
de traçage de la courbe extérieure, posé sur la planche brute DSCN0687bRené plante les clous, qui vont permettre de lisser la courbe avec une baguette souple, après avoir retiré le gabarit.renébVoici Alain qui découpe les pièces nécessaires à la consolidation des varangues à l’intérieur de « Zézette » DSCN0659bet qui installe les cales de fixation des supports de tolets DSCN0664b

——————————

Pour Yvon, une navigation quotidienne sur la « bleue »
avec « Hébé » est vitale yvonb

————————————-

Et pour terminer, voici une pelote de coton de calfatage, posée sur « Bèla Latina », dans l’attente de sa future remise en état DSC09927calfatageb

————————————

Merci à Alain, Jacques, Inke et René pour leurs photos !

=========

Travaux de novembre

Novembre 2014

Les beaux jours continuent, la navigation aussi, Joël,
Chiara et Fabio se régalentDSC_9272bd’autres vaquent, Jean-Pierre dans le hangar resserre son étrave P1060448btout le monde se rue sur la « Zézette »,
il faut des cales sous le futur plat-bordP1060394b

DSCN0156bSylvain, Jacques, Joël, Karim, Henri,
et le charpentier Marc s’y attèlent DSCN0155b

DSCN0157b

P1060404b

P1060498b

P1060559bla nuit tombe vite mais la lumière est belle DSCN0187bAntoine, le patron de l’Aubane, la bichonne DSCN0216b

DSCN0222bbien sûr le karcher, c’était avant, sinon les cascailles
seraient devenues des vraies arapèdes !P1060488bmais il faut veiller, le mistral malmène la »Thétis »P1060539b

P1060545bRené et Marie-O restaurent la « Damienne », le mât et ses joues, des taquets, du ponçage de capots, de la peinture …P1060556b

P1060405b

P1060400bau bout de dix jours on la redescend DSCN0205bInke dans le rôle de la femme ! DSCN0159bet Joël en ramasseur de goémon !P1060557bet c’est le tour d »Hébé » avec Yvon DSCN0213b

DSCN0219baidé du nouvel apprenti Fabio
qui manie l’herminette avec le sourire P1060628b

DSCN0226bà l’intérieur nos héros sont fatigués P1060564bmais rêvent à leur futurs rôles de figurants …

à la suite de la visite de Stéphane Malhuret, réalisateur de la série télévisée « Candice Renoir », de Marion Garde, assistante-réalisateur, d’Etienne Leduc, régisseur, et de Sébastien Giraud, responsable  repérages …P1060608b

P1060614bet oui ce lieu est beau  … et l’objet de toutes nos attentions !

Photos de Joël, Yvon, René et Marie-O

En mars les restaurations continuent

mars 2014

Il faut bien travailler puisque nous, on a du soleil !

On va à Girone en Catalogne espagnole pour chercher du bois courbe pour les bordés de la Thétis, Monique et Guy posent les gabarits dans le sens du fil du bois IMGP5853b

IMGP5855b

IMGP5856b

DSC00506b

Inke sangle la Cette pour remplacer les membrures et les barrots avec Lionel et Antoine 

IMG_20140306_122743b

Aie ! les jambettes, elles ont fait leur temps !

P1010306b

prise d’angles avec la fausse équerre reportés sur du contreplaqué pour le remplacement des jambettes 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Guy creuse au rabot arrondi l’épaisseur du bordé et le trempe dans l’eau pour l’assouplir IMG_0543b

IMG_0561bEmma refait les gabarits et les reporte sur les pièces en chêne découpées en forêt par  Lionel IMG_0562b

IMG_0565bMahmoud, venu de l’autre côté de la Méditerranée, observe René et les jambettes de la ZézetteP1010545b

P1010546bet, cerise sur le gâteau, Florent rend une couleur virginale à sa nacelle chérie !P1010540b

Restauration de la CETTE

Fin février 2014   (ch 5)

Encore un samedi bien rempli, réunion suivi d’effets immédiats ! DSC_0026b accueil d’un journaliste de « Midi Libre » DSC_0029btracé au quart de nonante pour refaire les barrots DSC_0042b

IMG_0297bHenri noteIMG_0289bJacques traite IMG_0290bpuis aux petits soins pour le trinqueninIMG_0288bAntoine et Inke au chalumeau, après AnneIMG_0295b

IMG_20140220_154649bJacques, ingénieux, au recollageIMG_0293bprise de forme des jambettes à l’aide de la fausse équerre IMG_0299bTout cela sous la houlette éclairée de Lionel, bien sûr !  mais il y  a peut-être un « mauvais élève » qui cherche à faire un sale coup IMG_20140220_163732bet dans leur coin les araignées tissent leurs toiles mais Guy reste imperturbé IMG_20140220_170921bcette journée d’apprentissage sera suivie le lendemain par une navigation sur l’étang : le compte rendu arrive …suspense…

Photos d’ Emmanuelle, Antoine, Yvon et René : Merci, merci, merci !

Restauration de la « Cette » au chantier

Début janvier 2014  (ch 3)

D’abord : bonne année et bonne santé à notre patrimoine maritime, longue vie à notre chantier et à nos vieux gréements et à tous ceux qui y travaillent, jeunes et moins jeunes .

ça commence par le bois tord mis à tremper dans l’étang 9 janvier 2014 la Cette 023b

9 janvier 2014 la Cette 024bon reprend le collierIMG_20140123_112609b

IMG_20140123_132126b

IMG_20140123_120356b

IMG_20140123_124109b

Leçon de charpente avec Lionel

14 décembre 2013

Une journée de charpente maritime marquante pour les membres de l’Association, au cours de laquelle Lionel, très pédagogique, nous transmet avec art  son savoir et ses gestes, qu’il en soit chaleureusement remercié.

Les larmes de la Cette  tristounetteDSC05175b mais Christophe veille P1000353bdémontage d’une ancienne allonge IMG_20131214_105739bdéclouage des pointes IMG_20131214_110211bvérification du gabarit de Mikael avec celui articulé d’Henri IMG_20131214_114435bMikael aplanit l’allonge DSC05153bJoël au piano …non ! à la raboteuse !DSC05158bcontrôle de l’épaisseur DSC05159bgros plan sur le gabarit articulé P1000358ble « boss » voit tout, le gabarit et le tracé DSC05164bMaud vérifie DSC05166btracé de forme à partir du gabarit grâce à la réglette de lissage : Anne assure !IMG_20131214_155204bLionel fait un rapporteur pour le plateau de la scie à ruban DSC05170bdans le ventre de la bête pour positionner la lameP1000367bdécoupe de l’allonge sur le plateau incliné pour conserver l’angle pris à la fausse équerre IMG_20131214_170712bles techniciens surveillent P1000363bdécoupe des têtes d’allonge P1000364ble cameraman n’en perd pas une image IMG_20131214_152603benfin, la réunion de fin de semaine DSC05172bet la poursuite des actions DSC05173bet cerise sur le gâteau, le dessin de Jacques l’optimiste la cette 2 bà suivre l’année prochaine …