Les copains de Bonança

Il est un beau coin d’étang où le mot solidarité n’est pas un vain mot, à Bonança on mouille plus que la chemise. Nous attendons ici à Sète le Loud pour lui refaire une beauté, et les cousins l’ont mis à flot pour qu’il commence son voyage.

voici les 3 mousquetaires, merci à vous encore une fois. Venez nous voir, notre table a des étoiles dans les yeux ! ! !

Sur la photo : Robert Cichy, Fernand Barba et Michel Salaun qui ont participé le vendredi 25 octobre à cette remise à l’eau, mais il y avait aussi Christian Petit, Philippe Marchand, Alain Klein et Gérard Sabbe. Une belle équipe !

Encore merci à tous.

Voiles du Bassin de Thau Jour 1 à Bouzigues

40 ° sur l’eau, c’est selon… navigation tropicale suivie d’une mouclade.

de Chrisylvanat, vue sur Hébé et Fleur de Ria.

4 de nos barquettes sur la plage de Bouzigues, ça vaut Van Gogh !

Anne et Gilles, Christian et Micheline, reprennent un peu de chaleur.

et notre participation a été chaudement appréciée !

Photos de Micheline et Suzanne

et voici les Photos de Joël sur ce même jour

le Loud à Bonança

Une convention a été signée entre nous « Voile Latine de Sète » et l’Association « le Loud », bateau d’origine tunisienne basé en ce moment à Bonança.
Il sera restauré au Chantier de la Plagette.
Nous sommes allés essayer de le désenvaser du bord de l’étang de Barcarès car les eaux sont basses.

Les cousins de Bonança sont venus nombreux prêter main forte.

Ils ont fabriqué un ponton flottant pour aller accrocher une chaîne et des ancres à 100 m mais ça chasse à cause de la vase ( oh les beaux waders tout neufs ! )

Il y a un 4 x 4 pour pousser l’arrière.

Une corde, un cable et des sangles sont nécessaires.

Avec un cric, des rouleaux et 8 personnes de chaque côté, on avance le Loud de 4 à 5 m dans l’eau.

Plus tard, en mai, ils iront planter des piquets dans l’étang pour l’amarrer.

Puis il faudra le remorquer avec une nacelle sur 3 à 4 km jusqu’à Port Barcarès, d’où une grue le tirera à terre…

Grand merci à l’Association Bonança qui avait même prévu la paëlla !

et très loin à Vancouver , Jean-Marc expose ses photos de la Pointe Courte et ses pêcheurs: bravo!

et à Jacques, Robert, Antoine, Lionel.

Photos d’Antoine

Raid Araur 2019

Pour ce week-End de Pâques la SNAGAT du grau d’Agde a organisé la deuxième édition d’Araur : raid voile aviron.
L’association Voile Latine de Sète y engage 3 bateaux, Yness une yole de Ness, Fleur de Ria un Aven et Rondine Della Laguna un négachi qui viendront se frotter à une flottille de 25 bateaux, tous plus beaux les uns que les autres, menés par des passionnés .

Le vendredi soir nous amarrons sur le bord de l’Hérault.

Le samedi matin les équipages sont fin prêts pour la remontée du fleuve jusqu’à l’écluse ronde.

Pour certains à la voile et pour d’autres à la force des bras !

Yvon la gaffe

Michel donnant les derniers conseils à ses équipiers avant la montée des eaux, les avirons bien raidis sur leurs tolets !

Xavi et Monica venus de Catalogne avec des jambons et des saucissons qui ont eu un franc succès

13 Km de quoi se mettre en appétit !

Une organisation sans faille : la macaronnade nous attendait

pour un déjeuner sur l’herbe

A la sortie du canal, la navigation sur l’étang de Thau

l’équipage de la SNAGAT en pleine action

Jean-Patrick avec son Idéfix

Rondine le plat-bord à fleur d’eau

Yness toutes voiles dehors

L’amourade, le soir, sur la plage des Onglous

D’Jack et son Bay Raider

Nelly et Elisabeth

Dimanche matin changement de programme : la mer étant trop forte, le retour se fera par le canal du Midi pour la plus part des bateaux, ceux de Voile Latine de Sète traverseront l’étang jusqu’au chantier de la Plagette.

Rodolphe Fauquier de Palavas joue les passeurs pour faire traverser le canal à tous les équipages d’une rive à l’autre.

Le départ pour la traversée de l’étang pour Fleur de Ria

Nous faisons du bord à bord avec une Yole de Ness

Rondine taille sa route du côté de Listel

Sous la pluie, avec le sourire

concentré !

en chantant !

Arrivée au chantier de la Plagette escorté par Eric et Corinne

La remise des prix avec l’équipe de la SNAGAT au grand complet

Michel au micro avec une gentillesse pour chacun

Suivi d’une fabuleuse daube dans une ambiance festive et conviviale.
Et des chants endiablés : Les croco.. les croco.. diiiiiles……

Photos de : Roger, Antoine, Nelly, Yvon, Suzanne et Joël.

Trois jours à la SNAGAT au Bon Accueil

Où ? sur la lune ?non, bitte d’amarrage (en pierre de lave) au Grau d’Agde, à l’embouchure du fleuve Hérault !

Les voiles latines ont bien gagné 3 jours de vacances à l’autre bout de l’étang de Thau, au volcan d’Agde, invitées avec d’autres Assoc, Palavas, Frontignan et Sète à ramer et naviguer, par nos amis rameurs; nous sommes une douzaine, logés et nourris, très chaleureusement et généreusement accueillis par une dizaine d’infatigables bénévoles : grand merci !

Vendredi 8 juin, nous y allons avec 2 pointus par l’étang et la mer, et 3 barques + petites sur carriole : Chrisylvanat, Damienne, Fleur de Ria, Forban et Thetis.

Salah et Roger se régalent :

Beau temps mais mer agitée au sortir de Marseillan !

et l’entrée du Grau, itou, après le fort de Brescou

mais la soupe de champagne des agathois nous ravigote !

et Jacques retrouve Jean-Patrick de la FPMM

Samedi 9 juin, les discussions vont bon train avec Monsieur (89 ans) Venture notamment

Au repas on nous annonce que la forte mer nous empêche d’aller à la belle plage de la Conque, ancien cratère !

Mais chants, rames yeux bandés, apprentissage de la godille, navigation sur l’Hérault et plus tard « baletti » suffisent à notre bonheur !

Michel Rezé ne nous laisse pas faire la sieste !

et le sympathique couple catalan toujours fidèle aux rassemblements.

Nous sortons en mer et René perd sa casquette : exercice de l’homme à la mer, il n’aurait pas résisté car la gaffe porte bien son nom !

Dimanche 10 juin, on attend les sétois pour remplacer un bout de drisse et on répare les camettes qui soutiennent l’antenne

puis on se rend à l’embouchure pour se rassembler et remonter le fleuve jusqu’à Agde, la Marine, pour un dernier repas avant de se disperser.

Aïcha et sa copine peut-être future capitaine de la Marine Marchande,

et Xavier nous régale de seichesChristian nous aide à remorquer les sans moteurs

la cornemuse fuse

????

arrivée affairéeElizabeth a bien barréapéritif offert par la mairie, eh oui !

chant en occitan

et …rassemblement symbolique en musique !

puis on repart par les écluses et le Canal du Midi qui débouche dans l’étang aux Onglous en laissant l’austère cathédrale en basalte.

on monte et on descend dans l’écluse ronde !

on goûte devant les Glénans

on retraverse l’étang, à voile et à moteur, Anne est tous yeux car le jour baisse.

Inke porte sa croix, le croisillon qui soutient le mât que Joël va baisser

et on finit au soleil couchant avec une petite panne de batterie, histoire de ne pas oublier la solidarité !

Un grand merci aux agathois pour ces 3 jours passés dans un autre monde !

Photos de Roger, René et Marie-O

Chez nos voisins frontignanais

les Gréements Languedociens nous ont invité à voir où en est la restauration de la catalane  » Jeanne Elizabeth » de G. Dupuy avec les officiels Ms Commeinhes et Taillade,

et bien sûr André Aversa et sa femme: surtout pour parler du vire-vire Aversa pour la St Louis 2017 avec toutes les voiles latines devant le môle.

nous y allons à 4: Philippe Carabasse , notre Président, Micheline Repetto, Jean-Louis et Marie-o

au mas de Chave, je suis accueillie par Suzie de l’ancien chantier de l’ E.R.N.A. à Balaruc

rencontre que nous espérons fructueuse

M. Taillade est très décontracté

M. Bouldoire maire de Frontignan arrive

une cousine aperçue à Agde en concurrente à la rame

la chaleur délie les langues aidé d’un bon muscat bien sûr, nous sommes à Frontignan

arrivée de M le maire de Sète

et voici Philippe en conversation musclée avec Raymond

il faut aller voir ce beau coin ombragé.

Hommage à Louis Assié

Cousin de la Nautique à Narbonne, un des premiers à remettre les voiles latines sur le devant de la scène, homme chaleureux et simple, toujours prêt à nous donner un coup de main et transmettre ses connaissances, nous étions admiratifs à chaque rencontre.

Que ce soit chez lui sur l’étang de Bagès et Sigean, sur l’Ile de la Planasse où nous avions campé, après un vire-vire mémorable,

ou à notre chantier à Sète, ou à Collioure, à Banyuls ou à l’Anse de Paulilles, il était là tel un roc.

Voici quelques photos -souvenirs  de 2005 à 2009

ici sur notre nacelle l’Andrea avec René

Louis reste présent dans nos coeurs.

Virée à Bonança pour un diagnostic du Loud

2017 année chouette

Voeux : HARMONIE et renouveau !

ça commence avec l’association cousine et benjamine « Le Loud » crée en 2016, suite à des voyages aux îles Kerkennah en Tunisie où avait été vu et photographié un loude, bateau traditionnel de pêche en bois avec une grande voile au tiers à l’arrière et une petite voile latine sur l’avant.

Par un hasard de l’histoire un authentique loude des îles Kerkennah se trouve être abandonné sur les rives de l’étang de Barcarès sur le site de l’association de Bonança.
L’Association « Le Loud » oeuvrant pour la sauvegarde du Patrimoine Maritime Méditerranéen s’est constituée, en partenariat avec nos cousins Tunisiens pour le restaurer et refaire naviguer .

le 3 janvier 2017, quatre membres, dont Antoine, né à Sfax et fils de pêcheur d’éponges, se sont déplacés pour une escapade-diagnostic. Ils ont paré au plus pressé en passant de l’huile de lin avec amour et abondance.

Le voilà tel qu’on aimerait le revoir, son nom de baptême le « Hadj Ameur » construit en 1994 à Kerkennah, d’une dizaine de mètres de long, jaugeant 4,74 tx.

et aujourd’hui

le sfaxien

Bonança le patrimoine méditerranéen, s’il en est !

du pain sur la planche, mais on positive !

Photos d’Antoine et de Joël