Les poulpes des Iles Kerkennah en Tunisie

les mosaiques romaines de Tunisie l’attestent : des poulpes il y en a toujours eup1020814b.jpgl’hiver on les pêche avec des pots, par dizaines, par centainesp1010746b.jpgp1010749b.jpg

p1010754b.jpgp1010757b.jpgqui? tout le monde ! l’encre filtrep1010858b.jpglibres ou en sacp1010904b.jpgà deuxp1020009b.jpgdans l’eau du « port »p1020069b.jpgdu bateaup1020195b.jpgpetits et grands à quaip1020012b.jpgde nuit:  il y a eu une « manne », une arrivée de poulpes une nuit, inattendue et rare, expliquée par le réchauffement climatique… les chalutiers qui n’avaient pas raclé les fonds pendant 3 mois…p1010942b.jpgque fait-on après ? on leur mord les yeux, comme ici p1020212b.jpgavec une pointep1020010b.jpgou une fourchettep1020243b.jpget puis ? on les tape et retape, ici on dit « baceler le poufre » p1020086b.jpgp1020088b.jpgp1010963b.jpgou on les porte au mareyeurp1010854b.jpg

et on les mange, en salade, en ragoût, en couscous…
sauf en tielles…pour le moment.
On pêche aussi les muges, loups, rougets, mérous, pageots…p1020362b.jpgp1020363b.jpgorphiesp1020407b.jpgdentésp1010893b.jpget coryphènes p1020411b.jpgqu’on retrouve au Musée Maritime de Carthage p1020847b.jpgpoissons un peu mythiques ,qu’on trouve rarement à Sète ,et bien plus gros sous les tropiques appelés « mahi-mahi », mais est ce bien les mêmes ? qui nous renseignera ?

(à suivre : prochain reportage sur les constructions de bateaux en bois à El Attaya et Kraten. )

Techniques de pêche aux Iles Kerkennah, mugelières et cherfias

Le poète tunisien Moncef Ghachem, invité aux Voix Vives de Méditerranée, est un fils et petit fils de pêcheur. Dans son recueil ‘les Mugelières’, les décrit ainsi  : « certaines barques étaient munies de ‘sautades’ (damassa), filets tramails suspendus à des roseaux posés horizontalement sur la face des eaux, ces sautades encerclent les mulets qui s’agitent et sautillent par myriades dans les grillages… »

*muge ou mulet sauteur

ici, la mer étant peu profonde, les piquets sont plantés dans le sable : vue généralep1010677b.jpgpliage du filetp1010850b.jpgfilets à terre avec piquetsp1020065b.jpgpiquets en canissesp1010773b.jpgmur-barrage de filetsp1010775b.jpgcapéchade pour piéger les mugesp1010680b.jpgvue de prèsp1020120b.jpgau Musée Maritime de Carthagep1020833b.jpg

p1020834b.jpgcomme les îles sont couvertes de palmiers, les piquets sont doublés par une ligne de palmes (DJERID) plantées, car les muges aiment l’ombre, et ils filent le long des murs de palmes, les « CHERFIAS »

vue généralep1010683b.jpg

p1020121b.jpg

p1010778b.jpget les bateaux s’approchentp1010862b.jpgplus prèsp1020119b.jpgplus près p1020122b.jpgplus près p1010766b.jpgpalmes prêtes à être embarquéesp1020032b.jpget prêtes à être plantées p1010762b.jpgune pêche artisanale, mais pour combien de temps encore ?

Un grand merci à Moncef, rencontré sur notre barquette qui avec Voile Latine de Sète avait participé au Festival de poésie.

Quelques gros plans des felouques de Kerkennah

p1010727b.jpgproue évasée p1010750b.jpgsafran asymétrique avec trou p1010742b.jpgflexibilité de l’antenne p1010765b.jpgantenne en fleur d’aloès p1010842b.jpgantenne mi-bois mi-métal ou PVC p1020275b.jpgsorte de moque
p1010826b.jpgvieille poulie avec rhéa en bois p1020333b.jpgcapian pour s’amarrer p1010837b.jpgtrous d’évacuation d’eau : dalotsp1010832b.jpgtolets épais p1020178b.jpgrames sur canot p1010759b.jpgpas de matafions ou garcettes : voile enroulée

camettes : porte-voilep1010722b.jpg

p1020084b.jpg

p1010824b.jpgcamettes, souvent 1 à l’avant et 1 à l’arrière,
et ancre en fer à béton p1020031b.jpgadaptation personnelle de la barre p1020237b.jpget bien sûr la couleur…bleue !p1010988b.jpg

Pêche à la voile latine aux îles Kerkennah

Septembre 2011

à 1h de bac de Sfax avant Djerbaimg498b.jpgArrivée à Sidi Youcef, île plate,
mer de quelques mètres de profondeurp1020352b.jpgau villaga d’El Attaya, les voiles durent longtempsp1020271b.jpgbeau patchwork !p1010708b.jpgau port, barque évaséep1010719b.jpgla partègue aide s’il y a peu de vent et 50cm de profondeurp1020273b.jpget aussi pour sortir et rentrer au port avec ou sans moteurp1020040b.jpgencore la partègue !p1010738b.jpgelle aide aussi à décoincer la voile !p1010883b.jpgdépart, petite marée appelée « mer vivante »p1010730b.jpgle mât est court et incliné vers l’arrièrep1020041b.jpgl’antenne longue et souple pour résister au clapotp1020034b.jpgvers le large, voile déchirée mais à bonne mainp1010879b.jpgun ris est pris par mer moutonnantep1010865b.jpgla rame toujours prêtep1020234b.jpgbarre très longue pour travailler au filetp1020236b.jpgce pêcheur de 82 ans est très à l’aisep1010866b.jpgtenue de la voile pour s’orienter dans le portp1010870b.jpgvoile qui va être ferléep1010874b.jpgen mer sur une felouque de 6m par 2m, à « la monte » ou drissep1020159b.jpgtout est simple, pas de taquets !p1020162b.jpgpas non plus au mât, on enroule !p1020171b.jpgrencontre: retour de pêche, souvent à 2 bateauxp1020182b.jpgl’un porte les filetsp1020186b.jpgla barque est pleinep1020200b.jpgvers les pêcheries : capéchades avec mur de palmesp1010780b.jpgmur de palmes « mugelières » pour la pêche au muge et pots pour attraper les poulpesp1020114b.jpgpassage discret le soir..p1010777b.jpg

nous remercions tous les pêcheurs qui ont donné de leur temps, des explications détaillées, un « salam » chaleureux et toujours avec un grand sens de l’accueil.

Un chantier naval au Maroc

Grand merci à Joël Coëffic pour ce reportage à Agadir

Un chantier où travaillent 2 frères pour fabriquer
des petites barques de pêche de 5 mdscn6809b.jpg

les chantiers sont les uns à côté des autresdscn6811b.jpg

une barque finie attend d’être livrée, elle coùte 2000 dh sans la peinture, à peu près 2000 eurosdscn0882b.jpg

utilisation de la dégau comme chez nousdscn0885b.jpg

à l’intérieur du chantier, le patron et sa barque en cours de construction, il en fait une par mois avec son frèredscn6816b.jpg

le patron réfléchit, dehors on construit aussi
des chalutiers en boisdscn0894b.jpg

la scie circulaire qui vaut bien la nôtredscn0901b.jpg

les gabarits et la maquette qui sert aussi de modèledscn0893b.jpg

dscn6817b.jpg

une barque c’est fait pour naviguer !dscn0870b.jpg

Courte visite au Musée de la Mer à Gênes

5 juin 2010

à l’entréep1110981b.jpgune maquette de galèrep1110984b.jpgdevinez ce que c’estp1120002b.jpg

 

Un "renard", sur la gauche de la photo, c'est un aide mémoire en forme de rose des vents, comportant 32 "rhumbs" ou directions de vents où sont notés les caps suivis toutes les heures (4 cercles de trous pour un quart de 4 heures).
Au dessus un tableau rectangulaire pour les vitesses en noeuds mesurées au loch elles sont notées l'aide des fiches reliées par des ficelles (3 lignes de trous de 1 à 15 noeuds).
A la fin du quart de veille, l'officier pouvait reporter sur la carte les indications fournies par le renard.
Nous a répondu Maurice, un grand merci. 

Visite d’un chantier italien à Levanto, Ligurie

Juin 2010

Le petit chantier a encore quelques bateaux en bois mais la plupart ont maintenant une coque plastique avec le dessus (lisse de platbord, pavois et pont ou bancs de nage) en teck.

p1110914b.jpgle charpentier M. Schiaffinop1110901b.jpget la mezzanine, tout est nickel img_0848b.jpgun beau spécimen p1110894b.jpgles machines, comme chez nous p1110892b.jpgles échelles p1110896b.jpgles gabarits p1110902b.jpgles serre-joints bien rangés p1110906b.jpgune différence : l’écoulement au centre p1110912b.jpgles outilsimg_0860b.jpg

merci pour la gentillesse, la propreté et la beauté
on se sent un peu goulamas !

Varazze, côte Ligure

5 juin 2010

12 ans après notre rassemblement à Sète de Voiles Latines(1998) ,une surprise,lors d’une régate de Voile Latine faisant partie du « Circuit Méditerranéen »:

p1120021b.jpg

arrivée : rentrée au port à la rame :

p1120033b.jpg

un gozzo de 1920, le « Saint Joseph » :

p1120023b.jpg

R. Cecconi, de dos avec casquette :

p1120036b.jpg

et Elisa, venus à Sète en  1998 avec le « Barracuda », toujours vainqueurs, et ravis de notre fête ; ça fait plaisir !

p1120037b.jpg

p1120044b.jpg

quelques unes de leurs photos : oui, on peut faire du rappel !

p1120057b.jpg

en Tunisie, en 2005:

p1120058b.jpg

et à Stintino, en Sardaigne, lieu d’une superbe régate, chaque fin août :

p1120055b.jpg

Les gozzi et leudi de ligurie, italie

Entre Gênes et La Spezia, autour des petits ports des « 5 terre » p1110733b.jpggozzo (barque en bois) suspendup1110730b.jpgrames bien protégées p1110737b.jpghonneur à un ancien pêcheur p1110826b.jpgun gozzo à Porto Venere p1110844b.jpgautre sorte, le « leudo », bien plus gros, en attente à La Spezia p1110875b.jpgsur la plage de Levanto, le « Nuovo Aiuto de Dio », en train d’être restauré par un maître d’hache écossais, Howard Hyderp1110950b.jpgpar l’association des amis du leudo p1110946b.jpgbonne chance !

Puis nous irons à la rencontre de vieux amis
de la voile latine à Varazze.

Images d’Algérie maritime 4/4 : Alger

Quand on arrive à Alger par la mer, on aperçoit en entrant dans le port,
un bassin bordé à l’est par la jetée « Kheir Eddine et l’îlot de la Marine, au sud par la rue d’Angkor.

Sur le coté ouest de ce bassin, on peut voir deux « avancées » bâties.

(Si vous ne connaissez  pas ou si vous ne vous souvenez pas de ces lieux, vous pouvez à l’aide de « google  earth » obtenir l’image satellite du coin en lançant une recherche sur « Alger Amirauté ». Vous verrez ainsi mieux ce que nous essayons de décrire).

Donc sur la première avancée, on peut venir goûter les produits de la mer dans un restaurant bien connu des algérois (un visiteur de ce blog saura bien nous rappeler son nom).

Sur la deuxième, le regard est attiré par  des tas de filets colorés déposés sur un quai, nous prouvant que les petits métiers de la mer sont bien actifs.

dsc07678b.jpg

dsc07674b.jpg

D’ailleurs les pêcheurs sont là manipulant les filets sur le quai et dans les barques.

dsc07682b.jpg

dsc07676b.jpg

p1080913b.jpg


Si l’on regarde de plus près on peut compter une centaine d’embarcations : barquettes en bois, en plastique, de petits chalutiers,… En voici quelques uns…


dsc07677b.jpg

A l’Est en regardant en direction de  l’Amirauté on aperçoit un deuxième ensemble d’embarcations un peu plus petites (l’image affichée par « google  earth » à cette date, nous permet d’en dénombrer plus de 200).


Regardons de plus près ces barques :

en dehors des embarcations plus récentes on distingue des pointus, mais aussi des barquettes algéroises avec une poupe droite (est-ce le bon vocabulaire pour décrire cette partie ?). Elles sont aujourd’hui motorisées, pour la plupart d’entre elles.

Peut être portaient -elles autrefois des voiles latines ?

p1080921b.jpg

dsc07686b.jpg

dsc07703b.jpg

p1080916b.jpg

p1080937b.jpg
Ces barques sont amarrées devant un petit chantier naval  qui jouxte la rue d’Angkor, juste à coté d’un bâtiment mi ciment mi bois qui abrite des activités associatives maritimes dont un club de voiles.

p1080925b.jpg

p1080943b.jpg

p1080942b.jpg

 (nous remercions par avance, le futur visiteur de ce blog qui aura l’amabilité de nous fournir quelques précisions concernant ces activités ).

Le petit chantier naval est aussi en pleine activité.
Une demi douzaine d’échelles, munies de bers, plongent dans le bassin.

p1080935b.jpg

On peut voir que chaque ber est occupé. Et qu’autour de chaque barque s’active le patron, peut être son ouvrier ou le moussaillon, qui sait ?


Et si vous adressez la parole à l’un d’entre eux, vous serez surpris par leur amabilité et la chaleur de leur accueil.

dsc07685b.jpg

dsc07683b.jpg

dsc07689b.jpg

dsc07701b.jpg

dsc07705b.jpg

dsc07706b.jpg

p1080928b.jpg

p1080927b.jpg

Une ancienne carte postale datant peut être du début du siècle dernier,

(y a-t-il quelqu’un pour nous fournir une date plus précise ?),

acquise non loin de la Grande Poste, nous montre ce petit bassin empli de barques à voiles latines

On y voit aussi des quais  et des barges portant des centaines de tonneaux de vin.

alger-vue-de-l_amiraute-b.jpg
Voici, pour le plaisir des yeux, encore quelques cartes postales de notre collection :

alger-vu-du-mole_b.jpg

alger-vue-de-la-jetee-b1.jpg

alger-vue-de-la-jetee-2-b.jpg

Et si nous regardions au verso de l’une de ces cartes ?

Pardonnez nous notre indiscrétion mais c’est aussi une pièce historique n’est-ce pas?

alger-vue-de-la-jetee-texte-b.jpg

Ne pensez-vous pas que ce serait un réel plaisir de revoir en ces lieux, naviguer quelques belles barques à voiles latines, témoins d’un passé maritime si riche, comme vous avez pu le voir sur les cartes postales anciennes, dans les tableaux des peintres, ou sur les céramiques qui ornent la gare maritime et certaines façades des rues d’Alger, de Stora ….!

(Remerciements à Marie O et Milie, pour leurs belles photos ! )