Du Chantier de l’Enfer, Anne est ressortie charpentière

novembre 2017 : elle a bien voulu nous faire part de son année

Retour aux sources !
à Sète au chantier de la Plagette


Photo Voile Latine de Sète et du Bassin de Thau

Photo Pierre Cizeau

Après un an de formation en Bretagne aux Ateliers de l’Enfer de Douarnenez, un CAP de charpentier de marine en poche, je retrouve avec plaisir le chemin du chantier de la plagette à Sète.
Finalement, c’est là que tout avait commencé, du temps de Nanou de Santis, quand on venait gratter la coque du bateau de mon grand-père avec mes cousins, j’étais fascinée par le travail du charpentier. Puis côtoyer l’Association des Voiles Latines de Sète et du Bassin de Thau, qui a su préserver ce chantier mythique,  n’a fait que confirmer mon envie de travailler dans ce milieu.

Avant de partir de Sète, la famille m’offre une panoplie de survie : grand parapluie, bottes et bouillotte !
J’ai largement survécu, je me suis carrément régalée, il a fallut avouer aux sudistes incrédules que j’hésitais à redescendre…

Comment résumer une année où se sont concentrés en un même lieu des passionnés de bois, de mer et de vent, de bateaux, de travail, de voyages, de découvertes et même de pêche ? Aucun des bateaux sur lesquels nous sortions n’avait de moteur, toutes les manœuvres pour sortir du port étaient à la voile et tout le monde trouvait ça normal !

Quel régal le jour de la mise à l’eau de naviguer sur les bateaux que nous avons construits en apprenant les techniques de charpente marine traditionnelles bretonnes et… chinoises. Car cette année le programme de formation comptait un Sampan chinois et un Maquereautier de Saint-Malo.

Photo Mélanie Joubert / Le Chasse-Marée

Pose de la préceinte du maquereautierphoto Mélanie Joubert / Le Chasse-Marée

L’intérieur du squelette, la carlingue, étuvée, est mise en forme aux serre-jointsPhoto Pierre Cizeau

Ponçage du pont, les bordés de pont et de haut de coque sont en pin d’Oregon, les bordés de fond en chêne, il reste à poser les quatre clores pour fermer totalement la coque, qui attend dans cette position
de recevoir son lest en fonte de 800kg.Photo Mélanie Joubert / Le Chasse-Marée

Finition de la coque, après calfatage, on bouche les coutures entre les bordés et les trous de vis au mastic de vitrier mélangé à une peinture de protectionPhoto Mélanie Joubert / Le Chasse-Marée

Débit du mât de 9 mètres en pin d’OregonPhoto Mélanie Joubert / Le Chasse-Marée

Le jour de la mise à l’eau fut une belle fête pour tous,
les 22 charpentiers de marine, les 9 voiliers et les 9 selliers
des Ateliers de l’Enfer accueillis chaleureusement
le temps d’une année parmi les douarnenistes.Photo Mélanie Joubert / Le Chasse-Marée

Un grand merci à Mélanie et Jacques du Chasse-Marée, qui nous ont suivit patiemment toute l’année pour consacrer un bel article à notre année de formation dans le numéro 289, encore visible sur internet.

Texte : Anne
Photos : Le Chasse-Marée

Patrimoine maritime italien

Des visiteurs de notre chantier venus aux journées du Patrimoine de septembre 2017 nous envoient des nouvelles de Venise et sa lagune.

Plus précisément de la « Forcola » ou fourche utilisée depuis des siècles par les gondoliers.

devenue une vraie pièce d’art

un article du 14 juillet 1997 atteste de l’intérêt renouvelé

Et puis il y a l’Adriatique sur laquelle ont navigué des voiliers de transport de marchandises, les « Trabbaccoli » et dont un exemplaire « l’Isola d’Oro » navigue encore à voile aurique, 20 m environ, un équipage de 10 personnes, on peut en voir au musée de Cesenatico vers Ravenne.

en pleine charge

e la nave va … quel beau « Trabbaccolo » !

Grand merci à Christian Casse pour ces photos et documents.

Felouques et barques en Corse

Octobre 2017 : été indien à Bonifacio et alentours

non il n’y a pas que des antiquités ! !il y a quelques « felouque ajacciennes » grées ou plus,
mais aussi des barques de pêcheurs en activité

le point haut du taud maintenu avec un bout fixé aux bastaques

le bout dehors avec sa sous barbe et une tête d’oiseau en guise de corne d’abondanceet à Caldarello,et toujours des « pointus » variés et bien utilisés

et la petite « Colette » petit bijou attendrissant !avec des pêcheurs contents de bavarder
avec des voiles latines de Sèteet le petit chantier  dans le « fjord » de Bonifacioici à Caldarelloen partance pour la pêche, tranquille…sans oublier ce dernier coloré à Porto-Pollo
avec le taud pour le soleil On rencontre par hasard dans les rues d’un village aux environs de Corte, Polo qui a fait la maquette de l’Hermionne : on l’a invité à venir nous voir à Escale à Sète et vérifier si l’original grandeur nature est fidèle ! on ne résiste pas au plaisir de partager cette eau si claire !

Photos de Marie-O, René et Joël

Chez nos voisins frontignanais

les Gréements Languedociens nous ont invité à voir où en est la restauration de la catalane  » Jeanne Elizabeth » de G. Dupuy avec les officiels Ms Commeinhes et Taillade,

et bien sûr André Aversa et sa femme: surtout pour parler du vire-vire Aversa pour la St Louis 2017 avec toutes les voiles latines devant le môle.

nous y allons à 4: Philippe Carabasse , notre Président, Micheline Repetto, Jean-Louis et Marie-o

au mas de Chave, je suis accueillie par Suzie de l’ancien chantier de l’ E.R.N.A. à Balaruc

rencontre que nous espérons fructueuse

M. Taillade est très décontracté

M. Bouldoire maire de Frontignan arrive

une cousine aperçue à Agde en concurrente à la rame

la chaleur délie les langues aidé d’un bon muscat bien sûr, nous sommes à Frontignan

arrivée de M le maire de Sète

et voici Philippe en conversation musclée avec Raymond

il faut aller voir ce beau coin ombragé.

Raid voile-aviron en Agde

Organisé par la SNAGAT et Michel Rézé.

Les 22 et 23 avril nous avons participé avec 2 barques, la « Fleur de Ria », avec Jacques et Joël, la « Rondine della Laguna » avec Olivier;  toutes les 2 sans moteur, détail qui aura son importance.

objectifs : navigation à voile et / ou rame-pagaie, en remontant l’Hérault, puis direction écluse et Canal du Midi, Marseillan et…mer.

vent, mer formée, ou si bonance, dans les 12km à ramer…

safran de la petite nacelle cassé, ampoules et grosse fatigue !

Départ en Agde, tout sourire !Jacques tu as mis les gants un peu tard !et le fakir semble flotter sans se douter de ce qui l’attendvers l’écluse, ils ont coincé Michel

sieste méritée

la Yole de Bantry se pavaneJacques cherche Olivier, aidé de Joël le photographe

le grau de Marseillan

puis au môle volcanique, réveil
il nous joue le remake du jeune homme et la mermerci au Rodolphe Faulquier de Palavas !les autres passent impassibles

fourbu ! mais le bonheur des peintres !

quel bonheur de se surpasseret il y a un beau trophée en basalte du volcan d’Agde

et, en guise de conclusion, une bonne idée de relaxation !

Bravo à tous !

Photos de Joël et René

Une bouffée d’air frais : rencontre avec des écoliers du Ladakh

Dû à des contraintes administratives, nous n’avons pu les accueillir, comme prévu, mais avons traversé le canal pour les voir à la  Pointe.

Ils viennent du collège Victor Hugo, avec un interprète et leurs professeurs, accueillis dans les familles de leur correspondants ;

mais aussi de bien plus loin le Ladakh, et bien plus haut à plus de 3000 mètres !

mais que regardent ils avec tant d’attention ?

de petites choses à nous, en souvenir de notre association ainsi entrevue …

la pêche en étang jamais vue, pas plus que la mer !

en uniformes de l’école

leçon de ‘choses’

à la découverte de l’oursin, avec prudence !

et des algues, ici japonaises séchées !

et on pose comme tous les collégiens du monde !

le soir ils nous ont offert un petit spectacle des danses et chants de leur pays, ils ont entre 11 et 14 ans : belle maîtrise !

et leurs professeurs ont remis l’écharpe traditionnelle de bienvenue :

bravo à l’Association  » Tisser la Paix » et à tous les « accueillants » !

Voiles latines entre Madagascar et Mozambique

Rencontres des cousins du bout du monde depuis le petit catamaran d’Olivier, de Carmen et leurs enfants

Quelle belle voile !

On note la mât très incliné sur l’avant

le petit bord coupé, et la décoration assortie de l’annexe

la souplesse de l’antenne

et le beau patchwork de la voile qui n’est pas un symbole de richesse, mais la barque pêche !

Merci à Olivier pour ses belles photos qui nous font voyager.

Vietnam bateaux Mékong

Transport de noix de coco sur un bras du delta du MékongIMG_3841Bateau habitation et transport !
IMG_3848Nasses prêtes à l’usage
IMG_3849Rame en action
IMG_3856Chantier naval de la Plagette (délocalisation !!!)
IMG_3868Les couleurs de la proue indiquent la région d’origine
IMG_3871Marché flottant de Cân Tho
IMG_3874Marchand d’ananas
IMG_3875de pastèques
IMG_3887Moteur équipant les bateaux de transport, navigant dans des eaux peu profondes
IMG_3889Epicerie flottante
IMG_3892

Photographies d’Yvon

 

Vietnam bateaux sur la côte près de Hue

Bateaux de pêche sur la plageIMG_4155bVue de détails d’un bateau, safran en position haute, aviron à l’avant et à l’arrière
IMG_4151 (2)bDétail de l’hélice et du tuyau de sa pompe de cale, la dépression réalisée par l’hélice aspire l’eau se trouvant dans la cale !
IMG_4156bStructure en bois soutenant la coque en bambou
IMG_4145bBambou tressé goudronné constituant la coque !
IMG_4154bBateau en chantier
IMG_4153b

Photographies d’Yvon

Vietnam bateaux Mui Né

Vue d’ensemble du port de Mui NéIMG_3929bBateaux paniers ou coracles sur la plage, certains servent d’annexe
IMG_3932bDétails du coracle équipé de son aviron
Photo0526bCertains coracles sont équipés de moteur !
Photo0533bA la proue, les couleurs indiquent la région d’origine et le motif du  ying et yang
Photo0535bCoracle traditionnel en tiges de bambou tissées et recouvertes de goudron
Photo0543b

Photos d’Yvon