Association Voile Latine en danger !

Il est temps aujourd’hui de border les voiles, de hisser les couleurs et de se préparer à une navigation difficile.

Lundi 15 Octobre, au cours du Conseil Municipal, a été voté par la majorité municipale une délibération ayant un impact direct sur l’avenir de notre association.

Si le principe du transfert de la gestion de l’État à la ville de la zone maritime de la Plagette nous semble cohérent et ne lève aucune question de notre part, la volonté de la municipalité de lier la rénovation du chantier à l’implantation d’un regroupement associatif nous inquiète grandement et porte un préjudice évident à notre avenir.

Ces inquiétudes sont amplement renforcées par le fait qu’à aucun moment Voile latine n’est citée dans la délibération et au-delà la reconnaissance d’un travail au service du Patrimoine Maritime.

Les relations entre mouvement associatif et institution sont incontestablement complexes et mouvantes. Nos relations avec la ville de Sète n’échappent pas à cette réalité et ce depuis 1998, avec des mers calmes succédant à des mers agitées.

C’est pourquoi dès l’élection en Février 2017 du nouveau Conseil d’Administration nous avons sollicité un rendez-vous avec M. Jean Marie Taillade, Adjoint au Maire Délégué à la Vie associative afin d’indiquer que nous souhaitions que la Ville de Sète soit notre partenaire privilégié dans la vie de notre association, mais que nous ambitionnons également d’être considéré comme le partenaire historique, compétent, et légitime pour le Chantier de la Plagette.

Le 23 Octobre 2017, nous adressions à nouveau un courrier en ce sens à M. le Maire, qui a donné suite quelques mois plus tard en février 2018 à un rdv au cours duquel M. le Maire n’a absolument rien dit sur ses intentions concernant le chantier si ce n’est « nous vous tiendrons informé ».

Suite à cette rencontre déroutante, Le 07 Février 2018, nous avons sollicité auprès du Préfet une autorisation d’occupation temporaire de l’aire du domaine maritime sur laquelle est implanté le Chantier Naval de la Plagette, chantier dont nous sommes propriétaires.

Le 5 juin au cours de la visite du chantier de La Plagette du Sous-Préfet Philippe Nuccio, les élus de la Ville sans aucune pré-information, concertation avec notre association ont remis au représentant de l’État un plan de rénovation du chantier et les statuts d’une nouvelle association gestionnaire du chantier.

Ce dernier épisode a trouvé son épilogue dans la délibération municipale du 15 octobre 2018.

Nous étions 35 adhérents issus du Conseil d’Administration élargi présents durant le débat, debout et silencieux dans le respect des règles démocratiques. Notre présence remarquée a indiqué clairement notre indignation, notre colère, nos craintes.

Lors de la séance de vote, le Maire, rapporteur du projet auprès du Conseil Municipal, a soigneusement évité de mentionner VLSBT et encore moins de préciser quelle serait sa place dans le futur projet municipal.

Nous ne pouvons que nous interroger et nous inquiéter de cette mise à l’écart et de l’absence de reconnaissance du travail patrimonial exécuté par l’association depuis 2002 sur le chantier. Cette action de sauvegarde entreprise depuis plus de 15 ans dans une indifférence assez marquée de la municipalité lui permet aujourd’hui de se préoccuper de ce site qui n’existerait plus à ce jour sans cet engagement associatif.

En conséquence nous vous invitons à réfléchir à toutes les actions de nature à sensibiliser et à infléchir la position municipale. Nous organiserons dans les semaines qui viennent une réunion de l’ensemble des adhérents sur cette question.

Pour l’heure, continuons tous ensemble fermement dans notre démarche de sauvegarde de ce chantier au service du Patrimoine naviguant et à la transmission des gestes, des langages usuels et des savoirs de nos anciens aux générations futures.

Faites connaître nos actions à travers le blog, sensibilisez vos familles, vos amis, vos relations sur le devenir du chantier de la Plagette et sur la position incohérente de la municipalité. Et surtout continuez à venir régulièrement au chantier.

Nous savons pouvoir compter sur votre engagement, sur votre volonté de défendre une certaine idée de ce dernier chantier naval traditionnel de Méditerranée.

Pour le Conseil d’Administration

Philippe Carabasse

Président

Vire vire à Paulilles

3 et 4 septembre 2016

Nous sommes descendus à Paulilles avec « Thétis » et « Fleur de Ria » sur remorques où pas moins de 45 barques traditionnelles participaient à ce rassemblement.

Au menu, un vire vire dans la fabuleuse anse de PaulillesP1030698

P1030711avec la participation de « Thétis » un Bussi CatalanP1030713et de « Fleur de Ria » un Aven BretonP1030719sous le phare du cap BéarP1030715

P1030720

P1030721le soir tout le monde rentre à BanyulsP1030724

P1030725le lendemain discussion animée au sujet du gréement de « Thétis »
entre Guy et VicenteP1030743Gérard pour la remise des prixP1030741et préparation pour le retourP1030738

P1030736

P1030735

P1030728

P1030732un très beau spectacle !

Photo de Joël

Maquereaux à l’escabèche

Juillet 2016

Départ du bateau à 5 h 1/4 le matin, c’est le début de l’aube qui pointe à l’Est

IMG_3607

Les thoniers à quai tels des monstres d’acier…IMG_3608

Le port est encore tout illuminéIMG_3612

du côté de la passe Ouest c’est encore la nuit !IMG_3623

Le soleil se lève sur une mer hachée, avec une houle venant du Sud et un vent d’Est qui lève un méchant caplot à se tordre les tripes !IMG_3625

Une bétaillère venant de Beyrouth croise entre mer et nuagesIMG_3626

Et … le poisson est là ! ! ! des lisettesIMG_3627

Retour au port avec un pont humide d’embrunsIMG_3628

mais contents … les pêcheurs !IMG_3629

Les maquereaux seront préparés en escabècheIMG_3630

étêtés, vidés et découpés en filetsIMG_3631

avec de l’ail, des oignons, du persil
et un peu de piment d’espeletteIMG_3635

les filets revenus à l’huile d’olive d’un côtéIMG_3636

et de l’autreIMG_3637

IMG_3638

on rajoute l’oignon frit, le vinaigre basalmique et quelques feuilles de mentheIMG_3639

servis avec une salade de tomate, concombre et chèvre frais sans oublier… le Turenne BlancIMG_3640

  un vrai délice.IMG_3644

Merci à Sophie pour les photos prises dans des conditions particulièrement difficiles.

Navigation aux Onglous

Le 18 mai 2016

Le rendez-vous est fixé à 9 h devant le chantier.
Yvon avec Hébé, Joël et Jean-Louis avec Chrisylvanat.
Le départ se fera au moteur et nous irons chercher
le vent derrière Rouquairol.Photo0594

Un petit vent de Sud-Est nous mène en un seul bord
jusqu’aux OnglousP1030606

Jean-Louis à la barreP1030607

Le phare signalant l’entrée du canal du MidiPhoto0595

Avec pas mal de bateaux coulésP1030609

Quelques nacellesP1030612

et barquette en boisP1030613

Il y a de tout !P1030610

On regagne l’étang pour le retourP1030608

toujours avec un vent favorable, un seul bord
jusqu’aux usines LafargeP1030617

Ensuite il nous faudra louvoyer pas mal
pour atteindre le chantier avec prise du corp-mort à la voile pure, dans les règles de l’art.

img363 copie copie

Belle journée, belle navigation, content, content !

Photos : Joël et Yvon

Les Saintoises de Guadeloupe

Une régate de saintoises à Sainte Rose
Basse terre en Guadeloupe

Carte Guadeloupe

La saintoise traditionnelle est l’œuvre du savoir-faire des charpentiers de marine d’origine bretonne, installés aux Saintes vers le XVIIIe siècle, qui l’ont conçue pour pratiquer la pêche.

Ce canot traditionnel ouvert est en bois, il fait 5,35 m de long sur 1,80 m de large, il est très toilé avec une bome en bambou et un tableau arrière. Les règles de jauge sont très strictes aussi bien pour la construction que pour les équipements.

Les régates sont maintenant très suivies et très appréciées par les habitants de l’île.

P1010541P1010565

P1010587

P1010589

P1010590

P1010577

P1010601

P1010595

P1010580

P1010583

P1010582

P1010593

P1010602

P1010584

P1010594

P1010557

P1010558

P1010560

P1010562

P1010670

P1010673

Le point sur le projet Pôle Maritime

Le 4 mars 2016

Pôle Patrimoine Maritime Méditerranéen : projet de restauration et de réhabilitation du dernier chantier naval traditionnel de Sète à la Plagette

Depuis quinze ans l’association fait vivre le chantier naval traditionnel de la Plagette qui était promis à la démolition lorsque son dernier exploitant professionnel a pris sa retraite en 2002. Cette démarche de sauvegarde a reçu au fil des années l’appui de nombreux organismes publics et privés sensibles à la démarche de transmission culturelle des gestes et des savoirs liés au patrimoine maritime méditerranéen, conduite au travers de nombreuses activités de l’association.

En 2014 la vétusté des bâtiments menace l’existence de ce chantier historique. Ce qui nous vaut une suspension d’AOT. Notre association se mobilise alors avec des comités de quartiers pour sensibiliser le grand public sur la valeur patrimoniale et ethnologique de ce dernier témoin de la construction navale en bois qui ne doit pas disparaître. Cet appel, largement soutenu par le public et relayé par les média est également entendu par les collectivités publiques locales et par les services culturels préfectoraux puisque le site vient d’être étoilé AVAP ce qui le préserve de toute urbanisation intempestive.

Le site préservé, il s’agit maintenant de sauver le chantier, de restaurer bâtiments et équipements pour qu’ils continuent d’assurer leurs fonctions techniques d’entretien et de réparation des embarcations en bois, tout en les mettant aux normes de sécurité pour accueillir un public désireux d’accéder aux différents supports de transmission culturelle du patrimoine maritime régional.

La Municipalité de Sète est désireuse, depuis quelques années d’obtenir de la DTM 34, la gestion de la portion de littoral lagunaire allant jusqu’à la pointe longue où se situe le chantier. Un projet concernant le chantier de la Plagette pourrait inciter la Préfecture à accéder à cette demande. Les échanges entre les responsables municipaux et VLSBT ont permis de réactualiser notre ancienne proposition de créer in stitu un Pôle regroupant les associations se consacrant à la sauvegarde du patrimoine maritime.

En contact avec la DRAC, la Fondation du  Patrimoine, la Fédération du Patrimoine Maritime Méditerranéen, des élus locaux et départementaux, notre association se posant en porteur de projet, a initié en relation avec les principales associations concernées un groupe de travail visant à élaborer un cahier des charges complet concernant la restauration et la réhabilitation du chantier de la Plagette en Pôle Patrimoine Maritime multi-associatif.

Ce cahier des charges constitue la pièce maîtresse d’un dossier technique complet prenant en compte l’ensemble de éléments techniques, matériels, organisationnels, économiques, financiers, environnementaux et culturels qui inscriront ce projet de Pôle Patrimoine Maritime de la Plagette dans une démarche de développement durable. Cette qualité technique atteinte, le dossier du projet pourra être soumis aux autorités préfectorales pour agrément et aux bailleurs de fonds publics et privés pour financement.

La Saint Pierre à Sète

Juillet 2013

En mer pour l’hommage aux pêcheurs disparus, et au bout du brise-lame, étonnementP1110385bon attend en plein cagnard, Antoine, Gérard et Régine P1110414bheureusement Joël a prévu le parasol !P1110399brencontre avec la catalane de PierreP1110425ble convoi et le sérieux de Nicole à la barre P1110431bl’Armada arrive enfin P1110435bl’Hébé et le Chrisylvanat devant le cimetière marin de  SèteP1110437b

David et Goliath !

P1110454b

le jet de fleurs:

P1110458b

et un petit apéro pour les assoiffés:

P1110470b