Faire des filets, de poisson, en pleine mer.

Facile, foi de Joël ! voici ma recette :
d’abord, un chalutier donne l’envie

mettre un fil dans l’eau:

on le voit à la traine

se munir de liquide

pas si vite, syndrome du naufragé ?

commencer à retirer les filets

continuez à découper finement

et voilà, encore crus

ajouter une pincée de sel…de mer

presser le citron du jardin

au bout d’un temps, à volonté, offrez le à votre cothurne

n’oubliez pas la digestion, les chaussures dans l’eau

et au téléphone, c’est d’actualité, pensez aux confinés !
en revenant de Collioure, pour « passer » le temps !
P.S. : nouvelles espèces ayant muté, les mermalanquereaux !
(1er avril, avec du retard)

Photos de René

2 réflexions au sujet de « Faire des filets, de poisson, en pleine mer. »

  1. Merci Marie-O, pour tous ces souvenirs en ce jour anniversaire du 1er avril !
    Le foulard indien jaune qui me protège du soleil, c’est la moitié de celui de René, qu’il a déchiré généreusement pour moi ce jour là !
    Depuis je le garde précieusement dans un bidon étanche à bord de Chrisylvanat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.