La galette du loud

Sous sa forme actuelle, ci dessous.

Une trentaine de personnes ont répondu « présent », l’Association Bonança qui a tiré une belle épine du pied en guettant le bon niveau de l’étang à Leucate, la Société d’Etudes Historiques et Archéologiques de Sète, des amis divers, qui veulent voir le loud retrouver sa bonne forme.

Wahida de Kerkennah a participé à sa 1ère brasucade (mouclade) avec Liu.

re-trouvailles

les cousins

M. Brugidou

et un jeune prometteur

Le groupe cache la grande barque, mais on aperçoit le foulard des kerkeniennes, qu’Antoine va utiliser en toréador.

Mais il faut s’approcher, regarder les détails, notamment les membrures en olivier…

Que c’est beau, ces courbes, cette patine…

Mais il faut trouver « la galette »?

Les idées fusent : on fait payer les balades,

Ou le lancer du lasso

e la nave va, lassée d’attendre le loud !

3 réflexions au sujet de « La galette du loud »

  1. Belles retrouvailles autour du Loud !
    Quel bateau !
    Nous avions tous hâte de le voir filer sur le miroir de l’étang.
    Patience !
    Le génie de la réparation marine doit d’abord exprimer ses savoirs. Il en faudra, et du soutien aussi !
    Merci à vous tous pour ce moment d’émotion !

  2. Merci à Voile Latine de SETE et du Bassin de THAU d’accueillir le projet de restauration LOUD avec autant d’enthousiasme!

    Jacques MOLINARI
    Association LE LOUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.