Le tour d’une barque, construction navale à Kerkennah

Septembre 2011

Des barques le soir à El Attaya

dsc03241b.jpg

Un petit chantier du port ancien
dsc03303b.jpg

A coté, une porte entre-baillée laisse voir une petite cour encombrée.dsc03304b.jpg

Une barque neuve est en construction. Le travail est déjà bien avancé.
A première vue, il reste les bordés à mettre en place.
D’ailleurs cette étape est en cours …

dsc03305b.jpg

 

A l’extérieur au bord du chenal entre le chantier et l’ile de « Gremdi »

une  barque recouverte de minium
attend les couches de peinture de finition.
C’est un « loud » ou « flouka » ou « fellouque » (?)

On remarque la poupe droite ou carrée, appelée « hourria » ici

dsc03280b.jpg

Un petit tour de l’embarcation pour apprécier les différentes parties et la qualité du travail :
– à l’arrière la « hourria » semble fixée sur un étambot,
– on voit, en allant vers la proue,
– à babord un porte camette qui déborde la lisse de plat bord, il permet d’éviter l’encombrement du pont quand l’antenne est au repos, la voile ferlée,
–  l’hiloire central

– la taille des jambettes : petites, car la hauteur des pavois est réduite.

dsc03281b.jpg

A nouveau une vue sur l’étambot et la « hourria  » :
remarquez à l’assemblage de l’étambot et de la quille appelée ici « carina », une pièce angulaire comportant à chaque bout un trait de jupiter

dsc03282b.jpg

vue rapprochée de la pièce appelée ici « .?. »

dsc03283b.jpg

à tribord et en se rapprochant de la proue
– l’étrave avec sa partie horizontale venant s’assembler sur la « carina » par un trait de jupiter
– le pavois avec les dalots pour évacuer l’eau du pont

dsc03284b.jpg

dsc03286b.jpg

Vu du pont, là où les lisses de plat bord viennent toucher l’étrave, on remarque une pièce en forme de pointe de flèche nommée : .?. soutenue par une cale stylisée

dsc03288b.jpg

Une vue générale au niveau du pont, de la proue vers la poupe nous montre :
– le passage du mât
– les toletières
– les deux « trous » du pont avec leurs hiloires

dsc03289b.jpg

détails

dsc03290b.jpg

dsc03291b.jpg

on distingue ci dessous :
– une partie des membrures : varangues et allonges
– la cale du pied de mat

– la qualité du travail du pont

dsc03292b.jpg

la qualité du travail sur les bordés

dsc03293b.jpg

autres détails

dsc03298b.jpg

dsc03299b.jpg

un renfort d’angle

dsc03301b.jpg

dsc03302b.jpg

Les bois utilisés nous a-t-on dit sont principalement :

– l’eucalyptus : pour les parties lourdes étambot, quille, étrave

– l’olivier  : pour les membrures

– le bois rouge : pour les bordés  (un pin ?)

Si vous voulez voir des chantiers qui travaillent, construisent, réparent

et font vivre au quotidien les pêcheurs sur des barques à voile latine,

c’est vraiment en Tunisie aux iles Kerkennah qu’il faut vite vous rendre.

La qualité de l’accueil et la gentillesse tranquille des habitants y sont exceptionnelles !

2 thoughts on “Le tour d’une barque, construction navale à Kerkennah”

  1. Merci Dominique pour l’intérêt que vous portez à notre blog par vos commentaires. Est-ce que le problème des dates signalé dans votre commentaire précédent existe toujours ?
    Si vous passez à Sète n’hésitez pas à nous rendre visite en toute amitié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *